Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Andalousie

Province / Île:
Cadix

Cádiz

Xérès, célèbre pour ses vins, ses chevaux et son flamenco, abrite une vieille ville qui a été classée Site historique. Cette localité est l'une des plus nobles de la province de Cadix et allie la seigneurie des palais seigneuriaux au charme populaire d'une bourgade typiquement andalouse, caractéristiques qui sont mises en valeur chaque année avec la « Feria » du Cheval, déclarée d'Intérêt touristique international. Cette offre culturelle immense s'enrichit des arômes de la gastronomie régionale où se distingue l'Appellation d'origine contrôlée Jerez-Xérès-Sherry Manzanilla-Sanlúcar de Barrameda. Le vacancier pourra mieux connaître cette tradition viticole en visitant l'une des caves de la ville.

Lire la suite

Fondée par les Phéniciens sous le nom de Xera, elle devint au Moyen Âge un lieu d'incursions frontalières, puisqu'elle se trouvait aux confins du Royaume de Grenade sous domination musulmane. Lorsque les Rois Catholiques la conquirent, elle était déjà connue pour la qualité de ses vins. La création de la race des chevaux andalous date aussi du Moyen Âge. Elle prit le nom de race "cartujana", en hommage à la Chartreuse (Cartuja) Santa María de la Defensión de Xérès, car ses moines créèrent et élevèrent cette race pendant plusieurs siècles jusqu'à la « Desamortizacion » de Mendizábal (loi qui ordonna la vente des biens du clergé). Depuis lors, ces chevaux ont été confiés à des éleveurs de la région.Héritage musulmanLes remparts, l'Alcazar et la mosquée, reconvertie aujourd'hui en chapelle de Santa María la Real, témoignent du passé arabe de Xérès. L'origine almohade (XIIe s.) de la construction transparaît sur les tours octogonales. Les dépendances de l'Alcazar comptent notamment des salles de bain voûtées éclairées par des lucarnes. La tour du palais de Villavicencio, édifice baroque annexe de ce monument, dispose d'une pièce obscure offrant une vue sur toute la ville. Le principal symbole chrétien de la ville, la cathédrale, se trouve à deux pas. Construite sur une mosquée, la structure de l'ancienne collégiale de San Salvador comporte des éléments baroques et néoclassiques. La tour est d'influence mudéjar. À l'intérieur, vous pourrez admirer des œuvres de Zurbarán. De l'autre côté de l'Alcazar, vous trouverez la place et l'église San Miguel, bel espace bordé d'orangers. Le mélange des styles gothique, Renaissance et baroque a abouti à une composition originale, parachevée par un retable principal remarquable.Après avoir franchi la place de l'Arenal, ne manquez pas de visiter le siège du conseil municipal dans l'hôtel de ville, l'église San Dionisio (patron de la ville) de style mudéjar et le couvent San Francisco, dont le cloître date du XIIIe siècle. La partie la plus ancienne de la ville se trouve à l'intérieur des anciens remparts et abrite de magnifiques monuments religieux et civils, comme les églises Santa Mateo et San Lucas et les palais Riquelme et Permantín. Cette ancienne résidence de l'aristocratie locale abrite aujourd'hui le Centre andalou de Flamenco. C'est un lieu idéal pour en savoir plus sur cet art, où Xérès excelle, car il dispose d'installations audiovisuelles, d'une bibliothèque spécialisée et d'une phonotèque.Le quartier traditionnel du flamenco à Xérès, Santiago, se situe non loin de là. Ce lieu aux maisons blanchies à la chaux regorge de groupes de flamenco et de confréries, dont les membres vénèrent les images conservées dans la Basilique de De Notre-Dame-de-la-Merci (Nuestra Señora de la Merced) qui est la patronne de la ville, ainsi que dans l'église Santiago. De plan gothique avec des éléments Renaissance et baroques, elle abrite le Christ du « Prendimiento », appelé populairement le « Prendi », dont la procession du Mercredi Saint est accompagnée de ferventes « saetas » (prières chantées). Le couvent de Santo Domingo, dont le cloître servant de salle d'expositions est orné d'éléments de style mudéjar et surmonté d'une voûte en croisée d'ogives, ainsi que le palais Domeq, de style baroque, se dressent dans les rues les plus commerçantes de Xérès.Caves et chevauxPour connaître un aspect de la culture de Xérès, il vous faudra visiter l'une de ses nombreuses caves où sont élaborés les vins A.O.C. de Jerez-Xérès-Sherry et Manzanilla-Sanlúcar de Barrameda. Vous y découvrirez les méthodes traditionnelles et modernes d'élaboration et vous pourrez goûter les diverses variétés de vins de Xérès. Il faut souligner aussi l'architecture particulière de ces temples du vin. Ainsi, vous pourrez admirer des caves conçues par Gustave Eiffel (« La Concha » de González Byass), la grande cave Domeq comptant plus de 4 000 arcs en fer à cheval ou celle du Tío Pepe, patrimoine historique andalou car elle représente le mouvement moderne « Docomomo ». Ne manquez pas non plus de visiter l'intéressant musée d'Étiquettes du XIXe siècle.L'élevage de chevaux andalous est aussi intimement lié au développement de la ville où est organisée la « Feria » du Cheval, fête déclarée d'Intérêt touristique international dont les chevaux et les cavaliers sont les acteurs principaux. Promenades et compétitions équestres accompagnent ces journées où le chant, la danse et la gastronomie sont omniprésents dans les chapiteaux de la Feria. Cette tradition équestre est aussi patente dans des institutions telles que la Yeguada de la Cartuja ou la Yeguada Militaire (haras de juments) et le centre de reproduction chevalin. Dans le « Recreo de las Cadenas », œuvre de l'architecte français Garnier et siège de l'École royale andalouse d'Art équestre, vous pourrez assister à une démonstration de dressage et voir « danser » les chevaux andalous.La culture et les loisirs sont aussi présents dans les environs de la ville, notamment avec la chartreuse de Santa María de la Defensión, classée monument historique national et plusieurs terrains de golf, dont un se trouve à quelques kilomètres de l'aéroport de Xérès.La gastronomie de Xérès utilise sa large gamme de vins pour agrémenter la préparation de ses recettes les plus typiques. Ainsi, vous trouverez des viandes, des fruits de mer et des poissons cuisinés au Xérès ou à la mode de Xérès, c'est-à-dire à base de Fino, d'Amontillado, d'Oloroso ou de Pedro Ximénez. La soupe de tomate, le gaspacho, les abats aux pois-chiches sont suivis de « torrijas » (sorte de pain perdu au vin) et de « tocinos de cielo » (sorte de flan à base de jaune d'œuf). Le vinaigre, les vins et le brandy doivent porter l'Appellation d'Origine Contrôlée de Xérès.Xérès constitue aussi un excellent point de départ pour vous rendre aux vastes plages de la Costa de la Luz qui abrite des villes remarquables comme Sanlúcar de Barrameda, Cadix ou Chiclana de la Frontera. Les villages des zones montagneuses situés sur la Route des Villages blancs, sont un bon exemple de l'urbanisme s'intégrant dans une orographie accidentée. Cet itinéraire traverse de beaux sites naturels parmi lesquels nous pouvons souligner les Parcs naturels de Bahía de Cadix, les environs de Doñana et de la Breña, ainsi que les marais de Barbate. Outre l'offre hôtelière de Xérès, les Paradors de Cadix et d'Arcos de la Frontera, constituent d'excellentes possibilités d'hébergement lors de votre séjour dans la région.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement