Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Alcazaba de Badajoz

Emplacement

Communauté autonome:
Estrémadure

Province / Île:
Badajoz

Badajoz

Sur les berges du Guadiana, à quelques kilomètres du Portugal, la capitale de la province la plus grande d'Espagne a toujours été marquée par sa condition de frontière. Une promenade dans sa vieille ville nous fera découvrir des murailles d'origine arabe, d'intéressants monuments, des rues et des arcades pittoresques. Badajoz est, en outre, le point de départ idéal pour partir à la découverte de la Tierra de Barros, de Mérida et du parc naturel de Cornalvo. Autant d'endroits où il est possible de déguster la cuisine d'Estrémadure.

Lire la suite

L'ancienne citadelle de Civitas Pacis était déjà connue à l'époque romaine. Néanmoins, ce sont les musulmans qui lui donnèrent son nom actuel : « Batalyoz » (VIIIe siècle). La ville acquit une grande importance politique et militaire en devenant l'un des royaumes de taifas, des bandes qui sont apparues dans la Péninsule suite à la chute au XIe siècle du califat de Cordoue (pouvoir musulman qui gouvernait les territoires occupés). La ville fut reconquise au XIIIe siècle par les rois chrétiens et ceux-ci renforcèrent le rôle guerrier de la ville, car cette dernière était située sur ce qu'on appelait la « raya » (trait), à savoir la limite entre l'Espagne et le Portugal. Son passé arabe Le caractère défensif de la ville se reflète dans sa position stratégique, sur les rives du fleuve Guadiana et juchée sur la colline de la Muela. De même, Badajoz est une ville dont les remparts, les portes et les bastions évoquent son passé guerrier. L'alcazaba domine le tout : cette forteresse a été classée monument historique-artistique. Ses murs almohades encadrent de beaux jardins ainsi que le palais des Ducs de la Roca, qui abrite de nos jours le Musée archéologique provincial. On y trouve plus de 15 000 pièces provenant des nombreux sites archéologiques de la province.Les rues et les arcades les plus pittoresques de la ville s'étendent au pied de l'alcazaba, autour de la plaza de San José et de la plaza Alta. Cette dernière est longée d'arcades datant de la moitié du XVe siècle. Une autre place, la plaza de España, abrite la mairie et la cathédrale de Badajoz. Cette dernière, de construction romane-gothique, conserve sous son aspect de forteresse des éléments de décoration Renaissance très intéressants. Prenons donc le temps d'admirer les bas-reliefs, les stalles du chœur et les tapisseries flamandes qui décorent la sacristie. L'intérieur de la cathédrale est décoré de toiles de Zurbarán, de Ribera et de Bocanegra. Autour de la plaza de España, se trouvent quelques-uns des meilleurs établissements où l'on peut faire honneur à la gastronomie d'Estrémadure. La cuisine de Badajoz se fonde sur d'anciennes recettes élaborées à base de produits du terroir ou d'autres provenant d'Amérique, comme le paprika ou la pomme de terre. La soupe à la tomate, l'agneau rôti ou les truites frites sont quelques-uns des plats qu'accompagnent à merveille les excellentes charcuteries ibériques d'appellation d'origine Dehesa de Extremadura. Les meilleurs vins sont ceux garantis par l'appellation d'origine Ribera del Guadiana.Poursuivons notre parcours par la visite de deux autres importants musées de la ville : le Musée provincial des Beaux-Arts et le Museo Extremeño e Iberoamericano de Arte Contemporáneo (MEIAC). Le premier musée cité occupe une maison-palais de la fin du XIXe du siècle ; ses collections accordent une attention particulière à la peinture et à la sculpture des artistes d'Estrémadure. Le MEIAC est installé, quant à lui, dans l'un des bastions de la muraille. Il s'est spécialisé dans l'art espagnol, d'Estrémadure, portugais et sud-américain postérieur à 1980, comme symbole des trois sphères culturelles qui convergent en Estrémadure.Une des portes les plus importantes de la ville, celle de Palmas, donne sur un pont du même nom qui franchit le Guadiana. Ce pont constitué d'une trentaine d'arcs en plein cintre est flanqué de deux tours crénelées. Sa construction suit les plans de Juan de Herrera, un des architectes les plus représentatifs de la Renaissance espagnole.Une province à découvrir Les promenades dans la ville de Badajoz nous conduiront à ses petites places et à ses jardins, dont en particulier ceux de Castelar et de San Francisco. Les places de la Soledad, la Libertad et San Juan nous font respirer l'ambiance qui règne en ville. Une autre bonne occasion pour découvrir Badajoz sont les fêtes de carnaval et de la Semaine Sainte.La Raya, la Vega del Guadiana et la Tierra de Barros sont des régions jalonnées de dolmens préhistoriques, de châteaux et de villages blanchis à la chaux, le tout enfoui dans des forêts de chênes verts et de chênes-liège. Nous découvrons ensuite la capitale d'Estrémadure, Mérida, appelée « Emérita Augusta » à l'époque romaine. De très nombreux monuments témoignent encore du passé glorieux de Mérida, à l'époque où elle était la capitale de la province de la Lusitanie. Ce n'est pas en vain que Mérida est inscrite au Patrimoine mondial. Le Musée national d'art romain, œuvre de l'architecte Rafael Moneo, est un bon complément aux visites des constructions romaines que l'on retrouve en ville. Un ancien couvent du XVIIIe siècle abrite de nos jours le parador : l'endroit idéal pour se loger durant le séjour ou pour assister au Festival de théâtre classique de Mérida.La Vía de la Plata (ou Route de l'Argent, qui, de nos jours, va de Cadix à Oviedo) est une route que nous devons également aux Romains. Ce chemin, emprunté au Moyen Âge par les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle, nous permet aujourd'hui de découvrir d'intéressantes localités d'Estrémadure, telles que Zafra, Mérida, Cáceres (sa vieille ville est inscrite au Patrimoine mondial) et Plasencia. Non loin de là, se trouvent les parcs nationals de Monfragüe et Cornalvo. Leurs centres d'accueil nous renseigneront sur les meilleurs itinéraires à suivre.

Fermer

Toutes les infos relatives à cette destination sur:
http://www.turismobadajoz.es




À ne pas manquer



Carte/Emplacement