Clés pour déguster les tapas en Espagne


Chers foodies : nous allons vous parler de la coutume espagnole la plus appétissante et la plus agréable : aller manger des tapas ! Ces petites rations de nourriture sont devenues si célèbres que le mot « tapa » figure parmi les premiers que vous apprendrez lorsque vous irez en vacances. En fait, « tapa » est un mot connu dans beaucoup de langues. Mais en quoi consiste exactement « aller manger des tapas » ?

Les tapas sont une espèce d’“apéritif” et se prennent généralement avec de la bière, du vin ou du cidre. Elles existent froides, chaudes, servies en toasts et dans de petits plats en terre cuite, et de nombreux locaux ont des “spécialités de la maison”. Normalement, leur but est d’ouvrir l’appétit avant de manger ou en fin d’après-midi, mais si vous finissez par en prendre plusieurs, elles peuvent remplacer le déjeuner principal ou le dîner.

Le prix des tapas peut être très variable. Dans certains endroits, il faut les commander et dans d’autres elles vous sont servies gratuitement en accompagnement de la boisson, même si dans ces cas-là on ne peut généralement pas choisir la tapa, c’est l’établissement qui vous propose celles qu’il a, sa tapa la plus typique, « la tapa du jour » … De plus, si vous voulez une tapa qui vous a plu mais en plus grande quantité, vous pouvez toujours commander une ration en menu, à un prix fixe.

Aller manger des tapas vous fera plus facilement rencontrer des gens. Ce n’est pas que vous allez avoir plus d’amis sur Facebook, mais c’est une coutume formidable pour pratiquer en groupe, même si vous pouvez aussi le faire avec un ami, en couple... L’idéal est de vous placer debout près du comptoir et que vous goûtiez les différentes variétés en discutant. Chaque fois qu’on commande une boisson pour le groupe cela s’appelle une « ronda » (tournée). En fait, vous entendrez certainement quelqu’un dire : "a esta ronda invito yo" (cette tournée, c’est moi qui l'offre) !

Un conseil : ne vous habituez pas à un seul établissement, il est préférable de changer de bar et de goûter un peu à tout dans les « zones de tapas » qui se trouvent normalement dans des rues du centre historique. Lorsqu’il fait beau, il est typique de s’asseoir sur une terrasse en plein air.

En plus des bars « de toujours », vous pourrez trouver et goûter des tapas dans d’autres endroits plus modernes de nombreuses villes comme les gastrobars ou les anciens marchés transformés aujourd’hui en marchés gourmets. Et si vous avez de la chance et que cela coïncide avec vos dates de voyage, il est possible qu’à ce moment-là une « Route des tapas » soit organisée, parfaite pour parcourir plusieurs bars et choisir quelle est votre tapa favorite.

Il y a plusieurs légendes sur l’origine de la tapa : depuis qu’au XIIIe siècle le roi Alphonse X demandait qu’on lui serve de petites portions de nourriture pour accompagner le vin jusqu’à la coutume d’antan de servir une « copa tapada », une coupe couverte par du pain et de la charcuterie pour qu’aucun insecte ne tombe dans la coupe. Quoi qu’il en soit, la tapa a conquis notre cœur.

En définitive, le plus important à l’heure d’« aller manger des tapas » est de profiter de la nourriture, de la compagnie et, bien sûr, de la vie. Que vous posiez des questions du genre « Où servent-ils les meilleures croquettes ? », que vous invitiez quelqu’un à « aller boire un pot », que vous vous fassiez des amis… que vous ayez l’eau à la bouche.