Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Vivre dans des palais : Les « pazos » de Galice




Emplacement

Communauté autonome:
Galice

Galicia


Légendes naturelles

Les occasions de faire du tourisme rural en Espagne ont considérablement augmenté au cours des dernières années, avec une offre idéale de logement, non seulement pour profiter du calme, du contact avec la nature et de la richesse gastronomique, mais aussi pour approfondir la connaissance des racines historiques et culturelles d’un peuple d’une riche tradition.Actuellement, de nombreuses communautés espagnoles disposent de cette offre touristique intéressante. Parmi elles, il convient de mentionner la Galice qui se distinguent par ses constructions singulières dans l’histoire de l’architecture laïque d’Espagne : Les « pazos » (manoirs).

Le lien du « pazo » galicien avec la culture populaire est indiscutable, comme le démontre la grande quantité de légendes, d’histoires et de poésies qui, au fil des siècles l’ont converti en protagoniste du milieu rural, jouant le rôle de villes rurales, en général, dans l’architecture européenne.

Ces joyaux de la culture de Galice, dont l’origine architecturale remonte aux châteaux et aux forteresses du Moyen Âge et à leur transformation civile postérieure au début de l’époque moderne, sont des gentilhommières construites à la campagne, aux proportions et aux formes les plus somptueuses et supérieures à celles de l’habitat normal de la région, qui possèdent des signes héraldiques et des éléments architectoniques externes très caractéristiques comme les grandes portes, la cour, les « hórreos » (édifices sur pilotis de pierres), les pigeonniers, les jardins et les murailles.

Leur dimension et la particularité de laisser la nature pénétrer dans leur ensemble architectonique, en font une destination touristique idéale, capable de faire découvrir au visiteur une nature où l’élément eau acquiert un rôle prédominant. Ainsi, la présence d’authentiques aqueducs, de citernes, de lavoirs et de zones d’irrigation est commune et contribuent à la création des ambiances nostalgiques et ombragées tellement tant associées au paysage rural des terres galiciennes.

Les « pazos » s’étendent tout le long de la Galice, mais leur nombre les divisent en quatre grandes vallées : les historiques Mariñas de la Corogne et Betanzos ; la fertile et très agréable vallée du Salnés ; la vallée de l’Ulla, près de la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle ; et la vallée du Fragoso, au sud de la Galice. Ils en existent également d’autres dans les petites vallées de la région d’Ourense.

Vivre dans des « pazos » de Galice

En marge de la noblesse et de l'incontestable apport culturel de ces maisons traditionnelles, le voyageur infatigable et le touriste désireux de connaître en profondeur les racines du peuple de Galice ont la possibilité de se loger dans une longue liste de pazos répartis dans toute la Communauté : à l'heure actuelle, il en existe 65, mais leur nombre s'accroît dans la mesure où ils constituent l'un des principaux atouts du secteur touristique de la Communauté Autonome de Galice.

Le pèlerin qui suit le chemin de Saint-Jacques, l’amoureux de la nature ou simplement celui qui choisi un tourisme alternatif sans renoncer au confort et à un rapport qualité-prix raisonnable des services offerts, verront certainement une destination idéale en ces édifices, en particulier, ceux du XVIIe et du XVIIIe siècle.





À ne pas manquer

X Passer à la version mobile