Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Aranjuez


Une promenade évocatrice dans les jardins d'Aranjuez




Emplacement

Communauté autonome:
Madrid

Province / Île:
Madrid

Madrid


Lieu de villégiature des rois et source d'inspiration de nombreux artistes, les jardins d'Aranjuez constituent un immense espace dans lequel l'art et la nature se mêlent pour former un paysage harmonieux. Au sud de Madrid, ce site évocateur, parsemé de fontaines, de sculptures et d'arbres centenaires, nous transmet toute la splendeur de la monarchie espagnole.

Située dans la plaine fertile du Tage, et à moins d'une heure de Madrid, Aranjuez était le lieu de détente et de villégiature de la monarchie et de la cour espagnole aux XVIIe et XVIIIe siècles. Son paysage culturel a été inscrit au patrimoine de l'humanité de l'UNESCO. Une promenade dans cette ville royale permet de contempler de véritables joyaux monumentaux, comme le palais royal et les jardins qui l'entourent. Parmi ces derniers, ceux du Príncipe, de la Isla et du Parterre constituent un merveilleux ensemble dont la beauté fut la source d'inspiration de nombreux artistes universels. Le maître Joaquín Rodrigo est vraisemblablement celui qui a su le mieux interpréter, dans son célèbre Concerto d'Aranjuez, les émotions que nous transmettent ces lieux.

A proximité du palais, entouré par les eaux paisibles du Tage, s'étend le jardin de la Isla, qui est considéré comme le plus important et caractéristique de l'époque de la Maison d'Autriche (XVIe siècle). Des nymphes en marbre blanc ornent le perron par lequel on accède à ce frais verger où la reine Isabelle II avait l'habitude de se promener. Les odeurs que dégagent les buis et qui imprègnent les sentiers tracés en quadrillage accompagnent le chuchotement, joyeux et constant, des fontaines et des petites chutes d'eau. Une promenade dans ce jardin invite à parcourir ses moindres recoins, ornés de sculptures mythologiques qui embellissent plus encore cette île évocatrice.

Une petite grille permet d'accéder au jardin du Parterre, situé devant la façade du palais et offrant à la vue du visiteur une infinité de chemins délimités par des haies, taillées suivant un parfait équilibre géométrique, conformément aux canons français de l'époque. Les sentiers qui parcourent cet espace de détente, témoins muets des escapades et des secrets des monarques d'autrefois, sont ornés de vases en marbre, de fleurs aux couleurs vives et de jolies fontaines, comme celles d'Hercule et de Cérès, allégories de la culture classique.

Pour reposer les esprits, rien de tel qu'une promenade dans le jardin du Príncipe, et tout particulièrement à l'automne, quand ses larges allées de couvrent d'un tapis de feuilles aux tons jaunes et ocres. Ses quelques cent cinquante hectares sont un véritable paradis de quiétude. Conçu à la mode anglaise du XVIIIe, l'ensemble configure un paysage serein qu'accompagne en permanence le murmure du Tage. Ce jardin possède d'énormes espaces autrefois dédiés aux parties de chasse, qui contrastent avec les tonnelles solitaires, invitant à l'isolement et à la réflexion en compagnie du chant des merles et des faisans. La grande variété d'arbres, de fontaines, d'étangs et de monuments - comme la maison du laboureur - sont autant de secrets jalousés par ce vaste jardin surprenant et évocateur.

Entre les mois de mai et d'octobre, faire le trajet entre Madrid et le site royal d'Aranjuez à bord du Tren de la Fresa (le train de la fraise), chemin de fer d'époque, est un complément d'une beauté indiscutable, qui rendra la visite de ces lieux encore plus attrayante.




X Passer à la version mobile