C'est l'entrée d'Adrià dans la liste qui a attisé les flammes de l'ardente ascension de l'Espagne vers le mont Olympe de la gastronomie.

Par Xavier Agulló pour SPN Magazine

Ferran lui-même, les frères Roca, Arzak et Aduriz se sont installés (et restent) dans le top 10. Ferran a appris à promouvoir, expliquer et communiquer sur la véritable valeur de ces chefs (et d'autres classés dans le top dix de la liste britannique), des chefs qui, pendant 15 ans, ont marqué le rythme de l'avant-garde culinaire mondiale. Pour l'exprimer en chiffres, l'Espagne et le Portugal ont été la région rassemblant le plus de chefs dans la liste mondiale du 50 Best l'année dernière. L'Espagne doit cela au génie d'Adrià et à la fascination de l'Angleterre (et du monde) pour la cuisine contemporaine ; mais aussi, paradoxalement, au Michelin, car la planète entière s'est lassée de sa trajectoire archaïque et chauvine et, comme vous le savez, « toute action entraîne une réaction ». Mais même si le World’s 50 Best (et ses 900 votants à travers le monde) a placé l'Espagne en tête de la liste, il ne faudrait pas oublier tous les cas étranges qu'ils ont essayé de couvrir, en particulier ces dernières années. La liste a même été accusée de compter parmi ses jurés des personnes ayant voté pour des restaurants dans lesquels elles ne se sont jamais rendues. David Muñoz a confirmé ces soupçons en votant pour Alinea à Chicago, un restaurant où il n'est jamais allé. Donc je me demande étonné, qui est à l'origine de son vote ?  Et, plus précisément, pourquoi a-t-il voté pour ce restaurant en particulier ? Toutefois, d'un point de vue mathématique et de celui du calcul booléen, il semble qu'un nombre suffisamment élevé de votants (900, comme déjà dit) permet de créer de nombreux groupes, la liste résultant du recoupement de ces groupes (après compromis et délibération). Il s'agit de toute façon d'un format comme un autre, et meilleur, selon moi, que celui de quelques inspecteurs contrôlés à distance. Ce qui est certain, c'est que le World’s 50 Best (et la plupart des acteurs du secteur s'accordent à le dire) est l'aperçu le plus fiable des restaurants qui percent chaque année. Cet autre système, qui classe les restaurants pour le grand public et « vend » de la gastronomie à la façon du 21<sup>e</sup> siècle, est bien plus moderne que celui des étoiles du Michelin. Avec ces critères, avec leurs qualités et leurs défauts, l'Espagne est parvenue à atteindre le sommet de la gastronomie internationale, avec tout ce que cela implique et apporte socialement et économiquement à tout un chacun. C'est ce qui compte, n'est-ce pas ?




Ces informations vous ont-elles été utiles ?






X Passer à la version mobile

X
Spain SévilleMadridCordoueValenceMalagaLa CorogneGrenadeBarceloneHuescaCastellón – Castelló CadixLleidaCaceresLa RiojaMurcieAlicantePontevedraAsturiesBiscayeGuipuzcoa - GipuzkoaCantabrieLugoBurgosTolèdeAlmeriaJaénTarragoneHuelvaAlava - ArabaÁvilaCiudad RealLeónSaragosseGéroneTeruelSalamanqueZamoraBadajozSégovieCuencaNavarrePalenciaValladolidSoriaOurenseAlbaceteGuadalajaraCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias LanzaroteLa PalmaTenerifeGrande CanarieFuerteventuraGomera