Salamanque


Salamanque : différentes manières de découvrir « la ville dorée »




Emplacement

Salamanca


Salamanque figure parmi les villes d'Espagne les plus connues. Et elle le mérite. Sa Plaza Mayor, ses deux cathédrales et son université sont fascinantes. C'est à la couleur dorée que prennent tous ses monuments à la tombée du jour qu'elle doit son surnom de « ville dorée ». Nous vous proposons de partir à la découverte de Salamanque de manièreoriginale, en découvrant des espaces ayant presque toujours été interdits d'accès. Cela intéressera autant ceux qui connaissent déjà Salamanque que ceux qui n'y sont jamais allés. Ce qui est certain, c'est que vous verrez la ville sous un nouveau jour.



Les tours médiévales de la cathédrale

C'est une des visites de Salamanque les plus spectaculaires. Si vous visitez l'exposition intitulée « Ieronimus », vous pourrez effectuer un circuit à l'intérieur des tours médiévales de la cathédrale et vous promener entre les pinacles et les gargouilles. Depuis le sommet, la vue sur la ville est tout simplement inoubliable. Du haut de ses 92 mètres, le clocher est d'ailleurs la deuxième tour historique la plus haute d'Espagne (derrière La Giralda à Séville). En été, des visites nocturnes sont souvent organisées : « Quand la cathédrale dort ». Plus d'informations : http://ieronimus.es/  

Scala Coeli, visiter les tours de la Clerecía

Nous restons dans les hauteurs, puisque des tours de la cathédrale, nous partons pour celles de la Clerecía. L'expérience Scala Coeli signifie d'ailleurs « escalier vers le ciel ». Le circuit inclut l'accès aux balcons d'où il est possible d'admirer l'intérieur de la Real Clerecía de San Marcos, ainsi qu'au maître-autel et à son magnifique retable baroque. Du haut des tours, après avoir grimpé l'escalier du clocher, la vision de Salamanque est unique. Plus d'informations : http://torresdelaclerecia.com/  

Les petites églises

Partons maintenant pour le XIIe siècle. À cette époque commencèrent à arriver à Salamanque des paysans, des commerçants et des gens d'armes qui, avec les minorités mozarabe, juive et musulmane, créèrent peu à peu un espace de cohabitation : la nouvelle ville. De cette époque, il nous reste les petites églises que chaque communauté construisit dans son quartier pour se défendre, prier, célébrer des fêtes… Il en existe encore plusieurs aujourd'hui, comme l'église San Cristóbal, édifiée par les chevaliers hospitaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1145 ; l'église San Benito, des repeupleurs galiciens ; l'église San Martín, dont la cloche annonçait la présence des marchands, la célébration des fêtes et les courses de taureaux, ou d'autres comme les églises San Juan Bautista de Barbalos ou Santo Tomás Cantuariense. Découvrez toutes ces petites églises en pierre, ainsi que le symbole et les mystères de leur décoration.  

Une grotte magique ?

Toutes les villes cachent des endroits particuliers où l'histoire rejoint la légende. C'est le cas de l'ancienne église San Ciprián, dite la grotte de Salamanque. On a tout dit d'elle : qu'elle fut fondée par Hercules, que des tunnels et des labyrinthes en partaient pour parcourir la ville, qu'elle est liée aux Celtes, qu'on y pratiquait la nécromancie… Ses mystères intéressèrent des personnages comme Cervantes ou Walter Scott. Si vous la visitez de jour, vous découvrirez la crypte de l'église San Cebrián, un endroit dont la légende raconte qu'il abritait une école de sciences occultes. Le soir, des visites théâtralisées sont organisées. En été, ce lieu magique accueille des concerts de musique de chambre et des pièces de théâtre.  

Espaces entrouverts

Il existe à Salamanque de petits espaces intimes, à l'écart du bruit, et de toute beauté. Dans ces lieux, dont certains ont sept siècles d'histoire, des femmes cherchèrent à communiquer avec Dieu. Concrètement, nous vous proposons d'en découvrir quatre : le couvent Santa María de las Dueñas (ne manquez pas son joli cloître), la maison de sainte Thérèse de Jésus (sainte Thérèse vécut là pendant quatre ans et y trouva l'inspiration pour écrire son « je vis, mais sans vivre en moi-même »), le couvent Santa Clara (des sœurs y vivent encore cloîtrées) et le couvent des Ursulines (et son musée dont on remarquera le plafond à caissons).  

Promenade dans les vieilles rues commerciales

Il existe un circuit qui permet de découvrir en se promenant les commerces traditionnels de Salamanque. Il propose par exemple de faire halte au Marché Central de Abastos, dans une confiserie de plus de 100 ans d'âge située sur la Plaza Mayor, ou encore dans une des plus anciennes boutiques de Salamanque. Autant de comptoirs en bois, de sols à petits carreaux, de balustrades en bronze... Comme un retour vers le passé. Il vous suffit de vous renseigner dans n'importe quel office de tourisme de la ville.  Et pour compléter ce parcours, prévoyez une visite du Musée du commerce, sur l'avenue de Campoamor.

Galerie urbaine. L'art à ciel ouvert

Nous vous proposons maintenant de vous rendre dans le Barrio del Oeste de Salamanque, le « quartier de l'ouest », un prolongement du centre, pour apprécier une galerie d'art à ciel ouvert. Vous y trouverez des œuvres de jeunes artistes urbains, inconnus ou reconnus, dans plusieurs espaces du quartier. La Plaza del Oeste en est le point central. Vous trouverez sur ce site web un plan où sont situées les principales œuvres.



Ces informations vous ont-elles été utiles ?






X Passer à la version mobile

X
Spain SévilleBarceloneMadridCordoueMalagaValenceLa CorogneCadixGrenadeHuescaCaceresCantabrieAlicanteGuipuzcoa - GipuzkoaPontevedraMurcieLleidaLa RiojaAsturiesCastellón – Castelló BiscayeTolèdeGéroneLugoAlava - ArabaJaénBurgosAlmeriaTarragoneHuelvaLeónTeruelÁvilaSalamanqueSégovieCiudad RealSaragosseValladolidCuencaBadajozNavarreZamoraPalenciaOurenseSoriaAlbaceteGuadalajaraCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias LanzaroteLa PalmaGrande CanarieTenerifeFuerteventuraLa GomeraÎle de Fer