Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Routes équestres en Espagne : le nouveau tourisme actif



Vous rêvez de parcourir l'Espagne à cheval ? Alors vous aimerez sûrement ces six routes organisées en Catalogne, dans les îles Baléares, en Estrémadure et en Castille-León. Toutes agréées par le Réseau européen de tourisme équestre (EQUUSTUR), elles vous permettront de parcourir les hauts lieux de ces belles régions d'Espagne. Une chevauchée parmi les vertes prairies, au cœur des vallées, à la découverte de villages médiévaux… Enfilez vos bottes, partez à l'aventure et lancez-vous au galop en pleine nature.

Grâce à la douceur du climat de l'Espagne, toutes ces routes (qui font partie d'un réseau européen de 10 itinéraires) sont praticables été comme hiver. Sachez que votre niveau n'est pas un problème, puisque ces activités sont conçues aussi bien pour des débutants que des cavaliers avertis. Si vous vous décidez, pensez à prévoir plusieurs jours : il s'agit d'excursions incluant des étapes dans différentes localités. Voici une brève présentation qui vous permettra de faire votre choix.

Estrémadure

Route de l'eau et du chêne vert. Badajoz. 3 jours et 2 nuits (3 jours à cheval) 52,8 kilomètres. Difficulté moyenne
Elle se déroule à Burguillos del Cerro et dans les environs. Vous y contemplerez le pont romain et les anciens établissements celtes et wisigoths de la localité. Le tout, complété par une agréable promenade dans des gorges et la visite d'une « majada » – sorte de refuge pour les bergers et leurs troupeaux.

Route des « dehesas » et steppes de la Serena. Badajoz. 3 jours et 2 nuits (2 jours à cheval) 46,2 kilomètres. Faible difficulté
Le point de départ est la localité de Castuera, où vous trouverez un centre équestre et pourrez visiter le musée du touron et le centre d'interprétation de la nature de La Serena. Venez apprécier l'immensité de la steppe et admirer le maquis méditerranéen, un château de l'époque des Almohades, ou encore des grottes couvertes de peintures rupestres…

Castille-León

Route de la Moraña. Ávila. 3 jours et 2 nuits (3 jours à cheval) 77 kilomètres. Difficulté faible-moyenne
Vous aimerez certainement cette zone de « La Moraña », où les villages sont connus pour leur art mudéjar. Longeant le lit de rivières comme l'Adaja, vous contemplerez le château d'Arévalo et l'ermitage Cristo de los Pinares au cœur d'un paysage de pinèdes et peupleraies servant de refuges aux oiseaux steppiques. Une merveille pour les sens.

Catalogne

Le poumon vert de Barcelone. Barcelone. 3 jours et 2 nuits (2 jours à cheval) 57,1 kilomètres. Difficulté moyenne
Votre promenade se déroulera à travers les Valls del Montcau. Votre monture vous conduira au cœur des forêts de pins blancs et rouges, et parmi les chênes verts méditerranéens. Sur votre chemin, de superbes joyaux d'architecture comme le monastère de Sant Benet à El Pla de Bages ou le célèbre château de Talamanca s'offriront à vous.

Paysages de Barcelone. Barcelone. 6 jours et 5 nuits (5 jours à cheval) 111,3 kilomètres. Difficulté moyenne-haute
La beauté des paysages entre Barcelone et Montserrat vous comblera. Dans un paysage marqué par les champs d'oliviers et d'amandiers, parcourez le parc naturel de Sant Llorenç de Munt i l`Obac et dégustez la cuisine traditionnelle de ses charmantes localités à l'atmosphère moyenâgeuse. Le point de départ de la route est situé à 45 minutes de Barcelone. Il est possible de prolonger la promenade d'une journée de plus dans cette ville.

Îles Baléares
Route du Camí de Cavalls. Minorque. 5 jours et 4 nuits (5 jours à cheval) 95,4 kilomètres. Difficulté moyenne-haute sur certains tronçons.
Faire du cheval sur les plages vierges les plus spectaculaires de cette île est un véritable privilège. L'ancien Camí de Cavalls, un sentier historique de quelque 200 kilomètres, vous offre également la possibilité de visiter le site archéologique de Sanicera, le phare de Cavalleria (juché sur des falaises de plus de 80 mètres de haut) ou le parc naturel de S´Albufera des Grau.

Pour connaître la modalité exacte et les détails de chacune de ces routes, ainsi que les différents organismes qui les proposent, nous vous recommandons de visiter le site officiel d'Equustur. Ne manquez pas cette initiative combinant sport, nature, culture et gastronomie. Offrez-vous une excursion inoubliable.

Ce qu'il faut savoir

Certaines de ces routes sont guidées.
Les hébergements et restaurants sont, en principe, des établissements préalablement choisis, mais selon les routes, il existe plusieurs alternatives possibles. Ils ont été sélectionnés pour leur caractère « horse-friendly », c'est-à-dire qu'ils sont adaptés aux besoins du tourisme équestre.
La documentation relative à ces routes est disponible en espagnol, français et portugais, et souvent en anglais.
 





À ne pas manquer

X Passer à la version mobile