Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Málaga


Malaga et Picasso, les couleurs de la réussite




Emplacement

Communauté autonome:
Andalousie

Province / Île:
Malaga

Málaga


Le musée Picasso constitue une véritable révolution dans l’offre touristique de Malaga qui, à sa condition de capitale de la Costa del Sol, ajoute aujourd’hui celle de destination de référence dans l’offre culturelle espagnole et mondiale. Depuis son inauguration le 27 octobre 2003, le musée a dépassé les prévisions les plus optimistes. On peut y admirer plus de deux cents œuvres capitales de celui que l'on considère comme le plus grand génie de la peinture universelle du XXe siècle.

L’exposition permanente que le visiteur peut admirer au musée Picasso de Malaga réunit la plus grande collection existant en Espagne de l’œuvre de ce génial enfant du pays. Ces plus de 200 peintures, dessins, sculptures, céramiques et gravures illustrent la longue et prolifique carrière du maître, depuis ses débuts académiques jusqu’à ses dernières peintures, datant des années soixante-dix.

La plupart des pièces proviennent de la donation des collections privées de Christine Ruiz-Picasso, belle-fille de l’artiste, et de Bernard Ruiz-Picasso, son petit-fils. En parcourant les quelques 12 salles aménagées du musée, les visiteurs pourront admirer des œuvres jamais exposées auparavant, comme par exemple les toiles Nature morte géométrique avec partition, peinte en 1921 et Olga assise, datant de 1923.

A cette offre permanente, le musée ajoute une programmation choisie d’expositions temporaires.

Le palais de Buenavista

Mis à part la possibilité d’admirer l’œuvre de Picasso, le musée offre au visiteur le plaisir ajouté de visiter un élégant complexe dont l’édifice principal est le palais de Buenavista, exemple de l’architecture civile andalouse du XVIe siècle, associant des éléments de facture Renaissance et mudéjare. En 1953, Picasso avait déjà lui-même choisi cet édifice comme siège d’un éventuel musée dans sa ville natale. Déclaré monument national, le palais abrite la collection permanente, ainsi qu’une salle de projection, une librairie et l’accès au jardin – espace paradisiaque où l’on pourra prendre un rafraîchissement.

En 1998, pendant les travaux de réhabilitation et d’aménagement, d’importantes ruines datant des époques phénicienne, romaine et arabe furent découvertes. La plupart de ces vestiges sont exposés à l’intérieur. L’ensemble du musée comprend également une vingtaine de constructions historiques réhabilitées, adjacentes au palais, qui intègrent cette exceptionnelle pinacothèque dans la vieille ville de Malaga, aux pieds de la fameuse Alcazaba, et à proximité du théâtre romain et de la cathédrale de style Renaissance. Picasso est l’héritier du riche patrimoine culturel de Malaga. Une promenade à travers la capitale de la Costa del Sol permet de comprendre l’attache du génial artiste à ses racines culturelles. Sur la place de la Merced, également située dans le centre historique, la maison natale du maître ainsi que l’église de Santiago, où il fut baptisé, et à proximité, la zone du quartier juif, réhabilitée grâce à la pinacothèque, sont autant de lieux emblématiques ayant inspiré une partie de l’œuvre de celui que l’on considère comme le plus grand génie de la peinture universelle du XXe siècle.

Malaga et Picasso, âme et sentiment unis dans une explosion de couleur, de beauté et d’art, pour offrir au visiteur tout le charme de la passion méditerranéenne.




À ne pas manquer


X Passer à la version mobile