Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies






Emplacement

Communauté autonome:
Madrid

Province / Île:
Madrid

Madrid


Le Musée national du Prado, le musée Museo Thyssen-Bornemisza et le Musées national Centro de Arte Reina Sofía (MNCARS) forment le « Paseo del Arte », trois collections de peinture qui transforment Madrid en la capitale mondiale de l’art. Trois musées sans lesquels il ne serait pas possible de comprendre l’histoire et l’évolution de la peinture.

L’idée de doter Madrid d’une collection picturale à la hauteur du Louvre de Paris est déjà née sous le règne de Charles III. Mais il a fallu attendre l’arrivée de Fernand VII au trône pour que le projet prenne forme. C’est surtout grâce au vœu de María Isabel Braganza, seconde épouse du monarque et considérée comme fondatrice du musée, que le Prado a ouvert ses portes le 19 novembre 1819, sous le nom de Museo Real de Pintura y Escultura.

Actuellement, les installations des trois musées sont soumises à un important processus d’expansion qui leur permettra de poursuivre le développement déjà extraordinaire de leurs fonds. En outre, ils organisent régulièrement des expositions temporaires d’un très grand intérêt qui offrent encore davantage de prestige aux collections permanentes.

L’amélioration des trois musées sera accompagnée de la réforme du paseo del Prado, où ils se trouvent. On prévoit donc l’agrandissement des zones piétonnières et la restauration de l’environnement, en suivant la conception d’origine.

Musée du Prado

Il s’agit du sommet principal de ce triangle, voire de la collection picturale la plus riche de la planète. Velázquez, Goya, Le Greco, Rubens, Zurbarán, Ribera, Murillo, Bosch, Titien et Rembrandt, avec d’autres grands maîtres de la peinture européenne, sont les protagonistes de ce musée. Actuellement, il dispose d’environ 9000 peintures, provenant principalement des écoles espagnole, italienne, flamande, française et allemande, et distribuées dans les différentes dépendances du musée : le palais de Villanueva et le Casón del Buen Retiro.

Vu la richesse des fonds, il serait laborieux d’énumérer les œuvres les plus remarquables ici exposées. Toutefois, il suffit de citer les « Majas » de Goya, « les Ménines » ou « la famille Philippe IV » de Velázquez, « le Chevalier à la main sur la poitrine » du Greco, « Sainte famille au petit oiseau », de Murillo, « les trois grâces », de Rubens, « le jardin des délices », de Bosch, et « Portrait équestre de Charles Quint à la bataille de Mühlberg », de Titien. Sans oublier d’autres grandes peintures de maîtres comme Raphaël, Dürer ou Fra Angelico.

Le Musée abrite également plus de 5 000 dessins, 2 000 gravures, environ 1 000 monnaies et médailles et presque 2 000 pièces d’art somptuaire ou décoratif. La sculpture est représentée à son tour par plus de 700 pièces et différents fragments. Ici, c’est la série de gravures, de dessins et de croquis de Goya, et le « Trésor du dauphin » qui attirent l’attention.

Musée Thyssen-Bornemisza

Monet, Van Gogh, Picasso, Mondrian, Klee, Bacon, Lichtenstein, Duccio, Kalf, Saenredam, Goya...La liste d’artiste représentés au Thyssen-Bornemisza est large et variée. Depuis qu’il s’est chargé de la collection, le baron Hans Heinrich von Thyssen-Bornemisza l’a enrichie de façon remarquable jusqu’à ce qu’elle atteigne sa valeur actuelle. Dans l’ensemble, cette collection comprend des œuvres allant du classique aux courants les plus importants du XIXe et du XXe siècles. L’impressionnisme, le post-impressionnisme, le fauvisme, l’expressionnisme allemand, les avant-gardes et la peinture de l’après-guerre européenne et américaine captent ici notre attention. Situé dans le palais de Villahermosa, il a une grande valeur pédagogique étant donné que la distribution de ses œuvres et la variété des styles et des époques qu’il englobe.

MNCARS

À la différence du Prado et du Thyssen qui représentent un voyage à travers l’histoire de la peinture, le musée Reina Sofía, dans l’ancien Hôpital Général san Carlos, est synonyme d’innovation et d’avant-garde. Les palais Velázquez et Cristal complètent sa structure.

Picasso, Miró, Dalí, Solana, Saura, Tàpies, Gargallo, Gris et Chillida captent les regards de tous les visiteurs du musée. Dans cet univers de peinture, de sculpture et de manifestations artistiques de diverses natures, le « Guernica » de Pablo Picasso brille de ses propres feux, une plaidoirie contre la guerre aux multiples interprétations et toute une icône de notre temps.




À ne pas manquer


X Passer à la version mobile