Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies






Emplacement

Communauté autonome:
Canaries

Province / Île:
Gomera

Gomera


  • x

    Écotourisme. Accréditation CETD (Charte européenne du tourisme durable) à certains espaces naturels.


Nous vous proposons une escapade de quelques jours dans un endroit où le temps s'arrête : La Gomera, encore surnommée « l'île magique » des Canaries. Lors de la visite du parc national de Garajonay, classé au patrimoine mondial, vous aurez la sensation de pénétrer dans une nature légendaire. Venez vous reposer sur des étendues de sable noir baignées par des eaux cristallines, découvrir des traditions ancestrales et emprunter un vaste réseau de sentiers au cœur de cette réserve de biosphère de l'UNESCO.

Au-dessus des nuages. L'imaginez-vous ? C'est précisément l'un des premiers secrets de la Gomera. Le parc national de Garajonay, une grande forêt vierge et humide à la dense végétation de lauracées, la laurisylve, vous offre la possibilité d'admirer sa fameuse « mer de nuages ». Ce phénomène atmosphérique provoqué par les vents du large nous permet de nous situer souvent au-dessus des nuages. Plusieurs belvédères ont été aménagés pour contempler ce spectacle extraordinaire. L'un des endroits les plus visités du parc est Laguna Grande. La légende raconte qu'autrefois, les nuits de pleine lune, les sorcières y invoquaient le Diable. Le cercle de pierres au centre de l'esplanade symbolise cette histoire. Pour profiter de points de vue exceptionnels, nous vous recommandons entre autres les belvédères d'Igualero, César Manrique, Los Roques et La Punta. Ce dernier offre une vue sur la côte, tandis que les précédents sont tournés vers l'arrière-pays.

La Gomera recèle bien d'autres secrets, comme ses nombreuses espèces de flore et faune endémiques. La meilleure façon de partir à leur découverte consiste à parcourir son vaste réseau de chemins de randonnée. Vous y rencontrerez des animaux et des plantes que vous n'avez jamais vus. Parmi les habitants les plus emblématiques de La Gomera, mentionnons le lézard géant, en danger d'extinction. Un projet en cours vise à la récupération de sa population, et à l'ouverture d'un futur « Lagartarium » où il pourrait être monté au public.

Falaises

Les innombrables ravins qui sillonnent l'île offrent un paysage spectaculaire depuis la mer. Contemplez par exemple le monument naturel de « Los Órganos », une falaise d'origine volcanique dont la forme évoque un orgue aux tubes gigantesques, ou rendez-vous dans les zones d'observation de cétacés. Sachez en outre que La Gomera vous permet de profiter de la mer tout au long de l'année grâce à la clémence des températures de l'archipel des Canaries. Ses plages et criques de sable noir, baignées par des eaux cristallines, sont le plus souvent situées dans des environnements presque vierges. Une île riche en traditions
Saviez-vous que les habitants de la Gomera possèdent leur propre langage, qu'ils utilisent depuis des siècles ? Il s'agit du « silbo gomero », une pratique qui reproduit la langue espagnole par des sifflements. Enseigné à l'école, il est employé dans le cadre de nombreuses fêtes, et des exhibitions et concours sont organisés pour le faire connaître. Son importance est telle qu'il a été inscrit par l'UNESCO sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2009.
Christophe Colomb lui-même, dans son voyage aux Indes, a forcément entendu ce langage singulier lors de la halte qu'il fit à La Gomera. Si vous visitez la capitale, San Sebastián de La Gomera, un autre secret lié à son histoire vous attend : le puits auprès duquel Christophe Colomb s'approvisionna en eau pour sa traversée de l'Atlantique. Les saveurs de La Gomera
Ne repartez pas de La Gomera sans déguster sa gastronomie. Ses produits les plus renommés sont « l'almogrote » et le miel de palme. Le premier est élaboré à partir d'un délicieux fromage local tandis que le second, qui provient du « guarapo » (sève du palmier), est employé dans les desserts, cocktails et certains plats comme la « leche asada ». Nous vous recommandons également la soupe de cresson, surtout si elle est servie, comme le veut la tradition, dans des bols en bois de genévrier.
 





À ne pas manquer


X Passer à la version mobile