Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Madrid


Le musée du Prado, une visite incontournable




Emplacement

Communauté autonome:
Madrid

Province / Île:
Madrid

Madrid


Il s’agit du musée le plus visité d’Espagne et de l’une des plus grandes pinacothèques au monde. Si vous aimez l'art, c’est un endroit à connaître absolument. L musée du Prado de Madrid vous permet en effet d’admirer les œuvres des grands maîtres de la peinture. En les contemplant, vous vous sentirez gagner par un profond mélange d’émotion et de plaisir, et perdrez même la notion du temps. Un véritable privilège à la portée de tous.

Le musée du Prado est la star incontestée de la Promenade de l’art de Madrid. Situé dans un endroit privilégié, en plein centre, il est entouré d’arbres et de monuments. Sa très grande renommée internationale est principalement due à son enviable collection de peinture. La grande valeur de ses tableaux a dans une certaine mesure fait de l’ombre à ses impressionnants fonds de sculptures, dessins, estampes et arts décoratifs. Le Trésor du dauphin, par exemple, constitué par plus de 120 objets d’orfèvrerie du XVIe et du XVIe, est l’une de ses collections les plus spectaculaires. Mais quand on voit la liste des chefs-d’œuvre exposés dans ses salles, il n’est pas étonnant que les autres pièces passent à un second plan.

Pour commencer, le musée du Prado possède la plus grande collection de peinture espagnole au monde. Il s’agit d’un échantillon incomparable, allant du roman au XIXe siècle et incluant des toiles indispensables d’artistes comme le Greco, Murillo, Zurbarán, Ribera, Sorolla, Goya ou Velázquez. Ces deux derniers brillent de leurs propres feux. La très riche exposition sur Goya, composée de plus de 140 œuvres, permet d’apprécier son évolution : entre autres toiles mémorables, vous pourrez y voir « la Famille de Charles IV », « le Parasol », les « Majas », « la Charge des mamelouks » ou les célèbres « peintures noires ». En ce qui concerne Velázquez, le Prado possède près de cinquante de ses œuvres, parmi lesquelles la quasi totalité de ses toiles les plus importantes, comme « les Ménines », « la Reddition de Breda », « les Fileuses » et « les Buveurs ».

Les grands de toujours

Une promenade dans le musée vous montrera également les œuvres fondamentales des grands maîtres européens. Vous pourrez y voir le meilleur des écoles italienne et flamande, ainsi que des exemples représentatifs des écoles allemande ou française. La liste des titres et des noms est tout simplement exceptionnelle : « le Jardin des délices terrestres » de Jérôme Bosch, « l’Annonciation » de Fra Angelico, « les Trois Grâces » de Rubens, « le Lavement des pieds » du Tintoret, « Artémise » de Rembrandt, « la Sainte-Famille » de Raphaël, « Autoportrait » de Dürer, « l’Empereur Charles Quint » de Titien, « la Descente de croix » de Van der Weyden...

Selon vos préférences et le temps dont vous disposez, nous vous recommandons de bien programmer la visite afin de ne rien manquer. Lorsque vous aurez contemplé autant de toiles magnifiques, vous aurez du mal à croire que le musée du Prado n’expose que la septième partie de ses fonds. Depuis son inauguration en 1819, l’institution s’est accrue de façon constante, mais le plus grand agrandissement de son histoire s’est produit en 2007. Le nouvel édifice, dessiné par le prestigieux architecte Rafael Moneo, accueille généralement les expositions temporaires. L’art exposé n’est pas la seule chose digne de retenir votre attention : l’original système d’éclairage naturel ou le cloître restauré de l’église de Los Jerónimos sont en soi un véritable chef-d’œuvre.

Un dernier conseil : pour profiter du musée du Prado, il est fondamental de prendre son temps. Et même ainsi, vous aurez envie d’y retourner. Pour de plus amples informations : musée national du Prado




À ne pas manquer


X Passer à la version mobile