Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Corniche de la Cantabrie espagnole : le fascinant patrimoine de la préhistoire




Vous êtes-vous quelquefois demandé à quoi ressemblait la vie d’il y a 35000ans? En Espagne, et tout au long de la côte nord, vous le saurez grâce aux 18 grottes préhistoriques dont la diversité, la beauté, les peintures et l’excellent état de conservation on séduit l’UNESCO au point de les classer au patrimoine de l’humanité. Découvrez cette partie essentielle de notre territoire, protégée pour son caractère unique et sa valeur universelle. Imaginez-vous dans la situation d’un découvreur contemplant pour la première fois l’empreinte de la main d’un de nos ancêtres.

En juillet 2008, l’UNESCO a classé au patrimoine de l’humanité l’art rupestre paléolithique de la Corniche de la Cantabrie (dans le nord de l’Espagne): les 17 cavités préhistoriques ainsi récompensées viennent rejoindre l’une des grottes les plus précieuses au monde, celle d’Altamira, à Santillana del Mar, classée par cet organisme en 1985. Nous vous invitons à découvrir les grottes – ou leurs fidèles reproductions – de cette zone unique au monde, dans ce voyage merveilleux à travers le passé au cœur de superbes régions appartenant à l’Espagne verte: le Pays Basque, la Cantabrie et les Asturies. Bienvenue à l’héritage de l’histoire. Bienvenue à ce véritable symbole qui est parvenu jusqu’à nos jours.

Dans le nord-ouest de l’Espagne, les Asturies font partie des régions où les empreintes du paléolithique vous feront découvrir un ancien monde de croyances: celui des grottes classées au patrimoine de l’humanité, qui datent de 35000 à 9000 ans av. J.-C. Voici celles que nous vous suggérons de visiter : la Peña de Candamo et sa Salle des gravures, celle de Llonín (Peñamellera Alta) et ses représentations de cerfs, celle d’El Pindal (Rivadedeva) dans un environnement de falaises plongeant sur la mer Cantabrique et ses représentations – fort rares – de mammouth et de poisson, et celle de Tito Bustillo (Ribadesella), montrant des figures sexuelles masculines et féminines et une galerie contenant certains des plus beaux chevaux du paléolithique.

Vous serez surpris d’apprendre la façon dont était utilisée la couleur naturelle de la roche, ou encore d’admirer les objets en os, les spatules ou même les harpons découverts lors de fouilles telles que celles de Tito Bustillo. Dans l’obscurité des grottes, vous aurez la sensation que ces figures, témoins millénaires du passage du temps, prennent vie.

La région de Cantabrie, à l'est des Asturies, est également une halte obligatoire sur notre route de la préhistoire. Vous y trouverez des grottes classées au patrimoine de l’humanité, qui constituent une véritable introspection jusqu’aux origines de la pensée abstraite. Le «joyau de la couronne» est la grotte d’Altamira, encore dénommée «la chapelle Sixtine de l’art quaternaire». Le musée d’Altamira offre la possibilité d’en visiter une remarquable reproduction, avec d’impressionnants bisons. Vous pourrez également admirer les grottes de El Castillo et Las Monedas, toutes deux à Puente Viesgo. La grotte d’El Castillo vous réserve l’un des ensembles les plus importants de la préhistoire en Europe: 275 figures (bisons, aurochs, un mammouth, des références à la figure humaine...) offrant la preuve de la présence de l’Homo sapiens et retraçant de manière fort émouvante l’aube de l’art dans l’humanité. Tout près de là, la grotte de Las Monedas avec sa salle aux 17 figures d’animaux et son spectacle de stalactites colorées vous laisseront bouche bée. Laissez-vous séduire par son ambiance mystique.

N’oubliez pas les grottes de Chufín (à Ciclones, que l’on peut rejoindre en bateau), Hornos de la Peña (à Tarriba), El Pendo (à Escobedo de Camargo, où ont été trouvés plusieurs objets comme par exemple une canne) et Covalanas (à Ramales de la Victoria). Elles abritent des représentations artistiques toutes plus remarquablesles unes que les autres: des peintures à l’intense couleur rouge aux figures humaines et animales en passant par des gravures réalisées par les techniques les plus variées.

Un grand effort de reconstitution

Même si les autres grottes de la Corniche de la Cantabrie classées au patrimoine de l'humanité ne sont plus visitables à ce jour, les régions déploient tous leurs efforts pour que les touristes puissent continuer à les admirer à travers des reproductions ou autres projets. C’est le cas du Pays Basque, avec ses grottes de Santimamiñe (Biscaye), Altxerri et Ekain (toutes deux dans la province de Guipúzcoa). Ainsi, les grottes de Santimamiñe, au pied du mont Ereñozar, organisent une visite virtuelle permettant d'admirer d’impressionnantes stalagmites et stalactites ainsi que des figures rupestres de bisons, cerfs et ours. Pour sa part, la grotte d’Ekain, qui est l’un des principaux sanctuaires rupestres d’Europe, prévoit l’ouverture d’une reproduction dont les visites guidées offriront une vision de la vie au sein de cet établissement humain. Une fois sur place, ouvrez bien les yeux car vous aurez devant vous 70 dessins peints par les habitants de la grotte il y a quelques 14000ans.

Information pratique

La plupart des grottes disposent d’aires de stationnement gratuit à proximité, et sont accessibles aussi bien à pied qu’en voiture. Des trains et autobus desservent en outre les proches municipalités. Pour découvrir ces joyaux de l’archéologie, nous vous recommandons de vous munir de vêtements et de chaussures confortables, bien adaptés à un terrain humide. Les grottes mettent à votre disposition des visites guidées en groupes réduits.

Ne manquez pas de découvrir chaque grotte, car chacune d'elles est unique. Laissez-vous emporter par votre imagination, voyagez à la préhistoire et observez les témoignages d’une époque révolue où vivaient ces hommes inconnus et pourtant à l’origine de ce que nous sommes aujourd’hui.  





À ne pas manquer