Vous cherchez un patrimoine historique et artistique différent ? Nous vous proposons de découvrir les cimetières les plus significatifs d'Espagne sur la Route européenne des cimetières, reconnue par l'Organisation mondiale du tourisme pour son innovation, sa diffusion et son interprétation du patrimoine européen.

Nos cimetières les plus significatifs se trouvent dans les régions des Asturies, de Cantabrie, du Pays Basque, de Catalogne, de Valence et d'Andalousie. Voici plus en détail ce que vous y rencontrerez. Asturies : les origines du cimetière municipal de La Carriona, à Avilés, remontent à la fin du XIXe siècle. Ses sculptures chargées d'allégories jouissent d'une grande valeur artistique. Cantabrie : le cimetière de Ciriego, à Santander, a été construit par les meilleurs architectes et tailleurs de marbre de la région. De fait, il s'agit d'un parfait exemple des tendances de l'art funéraire de la fin du XIXe siècle. Pays Basque : deux de ses cimetières sont dignes de mention. Tout d'abord, celui de Bilbao, qui renferme l'un des principaux groupes d'art funéraire d'Espagne. Reflétant l'époque dorée de l'art du Pays Basque, il correspond à la fin du XIXe et au début du XXe. Le second est le cimetière de Polloe, à Saint-Sébastien, caractérisé par ses grands panthéons. Il est le lieu de repos de l'une des grandes défenseuses des droits de la femme en Espagne, Clara Campoamor. Catalogne : cette région est la plus riche en cimetières significatifs, puisqu'on peut en recenser neuf, dont huit dans la province de Barcelone. L'un d'eux est le cimetière municipal de Vilanova i la Geltrú, avec ses tombes de style moderniste. Tout comme celui de Sant Sebastià, à Sitges, il abrite d'innombrables grands panthéons d'indianos (émigrés ayant fait fortune en Amérique) construits par de fameux sculpteurs funéraires. À Arenys de Mar, nous pouvons également contempler l'un des cimetières modernistes de la province.

D'autres exemples remarquables sont le nouveau cimetière d'Igualada et celui de Los Capuchinos, à Mataró. La conception du premier est très originale, puisque les tombes y sont intégrées au milieu d'un grand parc. Son originalité lui a valu de recevoir le prix FAD d'architecture en 1992. Les premières inhumations du cimetière de Mataró, qui se trouve quant à lui dans un ancien couvent des capucins, datent de 1817. Il se distingue par de majestueux panthéons. Le cimetière de Vilafranca del Penedés, également construit en 1839 sur un monastère des capucins, permet d'admirer de remarquables constructions. Pour sa part, la ville de Barcelone possède deux cimetières significatifs : celui du Poble Nou, inauguré en 1775 en tant que premier cimetière de la ville, et celui de Montjuïc. Ils constituent une partie très peu connue du patrimoine artistique de la ville. Toujours en Catalogne, le cimetière de Lloret de Mar, dans la province de Gérone, est un exemple de la sensibilité des sculpteurs et des architectes du courant funéraire moderniste. Région de Valence : le cimetière d'Elche, datant du début du XIXe siècle, se distingue à travers ses panthéons et constructions par la coexistence de plusieurs styles comme le néoclassique, le néo-mudéjar, le néo-roman ou le néogothique. Il contient même des exemples d'architecture et de sculpture modernistes ou arts déco, datant de son agrandissement ultérieur. Andalousie : deux des cimetières significatifs de cette région se trouvent dans la province de Cordoue. Le premier, qui est celui de Monturque, abrite dans son sous-sol des citernes romaines : un ouvrage d'ingénierie extraordinaire, caché pendant plus de mille ans, que l'on peut aujourd'hui visiter. Le cimetière Nuestra Señora de la Salud se trouve quant à lui dans la ville même de Cordoue. Hormis une façade néoclassique et quelques panthéons éclectiques, on peut y contempler les tombes de célèbres toréros comme Manuel Rodríguez Sánchez alias « Manolete ». Notre visite se termine par le cimetière municipal de Grenade. Rattaché au monument de l'Alhambra, il est situé tout près de l'entrée des palais Nasrides et contient les vestiges archéologiques du palais arabe d'Alixares (XIIIe et XIVe siècles), d'un fortin et d'un système de canalisation construit au début du XIXe. Tels sont les cimetières significatifs reconnus par l'ASCE (Association of Significant Cementeries in Europe). Ce qu'il faut savoir : - Pour de plus amples informations sur les cimetières significatifs, consultez le site http://www.significantcemeteries.org ou adressez-vous aux offices de tourisme de chaque localité.




Ces informations vous ont-elles été utiles ?





X Passer à la version mobile

X
Spain SévilleBarceloneMadridCordoueMalagaValenceLa CorogneCadixGrenadeHuescaCaceresCantabrieGuipuzcoa - GipuzkoaAlicantePontevedraMurcieLleidaLa RiojaAsturiesCastellón – Castelló BiscayeTolèdeGéroneLugoAlava - ArabaJaénBurgosAlmeriaTarragoneHuelvaLeónTeruelÁvilaSalamanqueSégovieCiudad RealSaragosseValladolidCuencaBadajozNavarreZamoraPalenciaOurenseSoriaAlbaceteGuadalajaraCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias LanzaroteLa PalmaGrande CanarieTenerifeFuerteventuraLa GomeraÎle de Fer