LE VENT ET LES VAGUES DE CADIXFORNIE

Au sud du Sud, face à l'Afrique, il est un endroit aux plages interminables, où souffle le vent parfait. Nous parlons de l'extrême sud de l'Europe, là où la terre laisse place au détroit de Gibraltar. Paradis indiscutable du kitesurf, Tarifa, dans la province de Cadix, est la première destination au monde de ce sport dans le vent. Le vent qui nous pousse au loin Tarifa mérite bien son surnom de « Mecque du vent ». En réalité, la région est balayée par deux vents dominants : le premier, fort et chaud, est un vent d'est qui souffle jour et nuit ; le second, appelé « poniente » ou vent d'ouest, plus frais et plus fort dans l'après-midi, est idéal pour la pratique du kitesurf. Chaque année, des centaines de passionnés se donnent rendez-vous sur ces longues plages, attirés par la réputation de ce vent qui leur permettra de s'initier à ce sport riche en émotions ou d'améliorer leurs performances. Avant l'avènement du kitesurf, la planche à voile avait contribué pendant une vingtaine d'années à l'économie de la région, et Tarifa occupait déjà une place privilégiée sur la carte de tous les voyageurs. Aujourd'hui, avec un climat doux tout au long de l'année (la température moyenne de l'air y est de 17 degrés, et celle de l'eau ne descend jamais au-dessous de 22) et d'excellentes conditions propices à la pratique presque quotidienne du kitesurf, Tarifa est aussi devenu le lieu de résidence de nombreux professionnels. Tel est le cas de Gisela Pulido, une jeune Barcelonaise neuf fois championne du monde de kitesurf, qui y a fondé sa propre école et une boutique. Des plages tout au long de l'année Parmi toutes les plages qui s'étendent sur plus de 20 km de côte navigable et contribuent au charme de cet endroit délicieux, avec ses maisons peintes à la chaux et ses ruelles pavées à l'image des médinas nord-africaines, celle de Valdevaqueros, à environ douze kilomètres du centre historique, est la plus prisée par les kitesurfeurs pour ses vents de plus de 35-40 nœuds. En hiver comme en été, ceux-ci s'y pressent pour pratiquer leur sport favori, mais aussi pour reprendre des forces dans ses nombreux « chiringuitos ». Los Lances, plus proche de la ville et tournée vers l'immensité de l'Atlantique, fait également partie des plages les plus spectaculaires des environs, avec ses quelque 10 km de long. Pendant la haute saison estivale, elle est cependant réservée aux seuls baigneurs, et il est interdit d'y faire du surf. Parfaite pour profiter du « poniente », elle a été le siège du Tarifa 2014 Pro Kite Tour, neuvième épreuve du circuit mondial Pro Kite Tour qui a pulvérisé le record Guinness avec pas moins de 352 participants. Playa Chica, ainsi que les environs de La Jaima a Dos Mares, Hurricane et Torre de la Peña, sont également des endroits où les kites se multiplient au gré des rafales de vent et de l'expérience des surfeurs. La très jolie plage de Bolonia, située légèrement à l'écart, mérite une mention particulière. Considérée comme l'une des dernières plages sauvages d'Europe, elle abrite derrière ses dunes de sable le site archéologique de l'ancienne ville romaine de Baelo Claudia. La visite de son musée permet d'en apprécier le parfait état de conservation.  Au-delà du kitesurf Avant que le vent ne devienne un facteur de développement pour cette ville d'aujourd'hui 15 000 habitants, Tarifa fut longtemps un endroit situé à l'écart de tout et de tous. Certains en faisaient bien sûr leur destination d'été, résignés à ce que le vent puisse compromettre leurs journées de plage. Mais avec l'engouement pour la planche à voile, puis le kitesurf, tout bascula. Pour toujours. Des centaines de jeunes gens, de toutes les nationalités, commencèrent à arriver. Peu à peu dans un premier temps, puis de plus en plus fréquemment, dans leurs minibus chargés de planches. Leurs tee-shirts aux couleurs vives et leurs lunettes de soleil finiraient par constituer l'uniforme désormais officiel de tout bon kitesurfeur qui se respecte. Parmi les pionniers de ce nouveau mode de vie se trouve Nacho Yuste, un « fou de vent » originaire de Valence, qui a remporté le championnat de kitesurf en Espagne et s'est installé à Tarifa pour y fonder sa propre école il y a maintenant 14 ans. Kiteobssesion propose des cours d'initiation, et son équipe de spécialistes saura vous guider dans l'achat de tout type de matériel. Ses stages d'initiation de deux jours, comprenant six heures de cours, coûtent 120 €. Il existe également de nombreuses autres modalités, notamment des cours particuliers, toujours avec la garantie du principe « satisfait ou remboursé ». Il existe aujourd'hui une cinquantaine d'écoles à Tarifa, et leur nombre augmente d'année en année. La plupart d'entre elles donnent sur la rue Batalla del Salado. C'est le cas de Surf Center, où l'on peut trouver tout type de matériel de kitesurf, mais aussi un grand choix de vêtements de surf parfaits pour triompher sur la plage à l'heure de l'après-kite. ALICIA ARRANZ JUAN SERRANO COBERLLA Plus informations dans Spn Magazine




Ces informations vous ont-elles été utiles ?





¿Qué hacer en España? reserva aquí tu actividad


Voir toutes les activités


X Passer à la version mobile

X
Spain BarceloneSévilleMadridCordoueMalagaValenceCadixLa CorogneGrenadeHuescaCaceresCantabrieAlicanteMurcieLleidaCastellón – Castelló PontevedraGuipuzcoa - GipuzkoaAsturiesLa RiojaBiscayeGéroneTolèdeAlava - ArabaJaénLugoAlmeriaTarragoneHuelvaBurgosSégovieSaragosseTeruelÁvilaSalamanqueCiudad RealLeónValladolidBadajozCuencaZamoraNavarreOurenseSoriaAlbaceteGuadalajaraPalenciaCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias LanzaroteLa PalmaGrande CanarieTenerifeFuerteventuraLa GomeraÎle de Fer