Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




La mer Cantabrique et les Pyrénées tissent la toile de fond avec toute la palette des verts de ces paysages aux côtes escarpées, aux rías courtes et aux sierras d'hêtres et de chênes.

Ses habitants étaient pendant des siècles des pêcheurs, des paysans et des bergers qui parlaient une langue mystérieuse sans aucune ressemblance avec les langues connues et dont les origines sont plus une question de légende que d'histoire. Il est dit que tout a commencé avec Sugaar, un des personnages de la mythologie basque, qui a vécu une histoire d'amour avec une belle princesse qui vivait à Mundaka. Juan Zuria, premier seigneur de Biscaye est né de cette union. Mais en réalité, les Basques, se considèrent comme des descendants de la terre : les Euskaldunak. Un peuple qui a conservé ses coutumes, que les envahisseurs n'ont pas réussi à dominer, et qui formait un «îlot ethnique». Déjà au XIVe siècle, les pêcheurs basques atteignent l'Islande et le Groenland et s'installent sur la côte de Terre-neuve et du Canada. Juan Sebastián Elcano, premier homme à réaliser le tour du monde était de Getaria, et Legazpi, conquérant des Philippines était de Zumárraga. Toutefois, avec ce peuple de marins, coexiste le peuple de la campagne. Le hameau est encore l'axe de la vie dans les campagnes basques. L'agriculture, avec une claire division en petites propriétés repose sur la culture intensive, et le plus grand parti est donc tiré des terres. L'autre activité basque traditionnelle est celle des bergers, qui étaient généralement propriétaires de leurs troupeaux. Quand c'était impossible, ils émigraient. Les États-Unis et le Canada ont accueillis grand nombre de ces bergers. L'important développement industriel qui donne aujourd'hui sa réputation au Pays basque a commencé au début du XXe siècle en même temps que le commerce.



Destinations touristiques


À ne pas manquer