Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Plage de la Herradura. Grenade

Commençons le voyage par l'extrême oriental de la côte de Grenade dénommée Costa Tropical. De ce point à la ville de Málaga, le parcours offre les paysages variés d'une côte toujours irrégulière.

Dans la première partie du littoral, au pied de la sierra de La Contraviesa, qui rejoint la province de Grenade, la route se poursuit parallèlement aux rives, longeant les plages et franchissant les chaînons montagneux qui rendent le chemin parfois très accidenté. La Rábita est un bon point de départ : un ancien village de pêcheurs bien protégé par sa petite forteresse et entouré de terres cultivées. Un peu plus loin, après une partie de côte rocheuse, le voyageur atteint La Mamola, autre village de pêcheurs doté d'une plage étendue. A Castell de Ferro (à 21 km de La Rábita), vous trouverez un autre petit centre urbain au pied d'une colline : une tour de guet rappelle ici, comme à beaucoup d'autres endroits de la côte, les périls de la piraterie. C'est ici que nous entrons dans le secteur plus touristique de la Costa del Sol de la province de Grenade. Les plages de Poniente, du Puerto et des Azucenas forment le littoral de Motril et attirent d'importants flux touristiques. Salobreña se trouve à seulement sept kilomètres. Situé sur les flancs d'une colline surmontée d'un château arabe, le village, aux rues très inclinées et blanches, mérite le détour. La vieille forteresse, nous offre un panorama sur les plaines cultivées du Guadalfeo, recouvertes de cultures de canne, qui s'étendent jusqu'à la Sierra Nevada. Le village d'Almuñécar, également dominé par une forteresse musulmane (à 17 kilomètres) est également d'un grand intérêt.



Destinations touristiques

X Passer à la version mobile