Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Estrémadure

Province / Île:
Caceres

Cáceres

Plasencia est située sur les rives du Jerte, dans la province de Cáceres. Sa vieille ville occupe une position stratégique sur la Ruta de la Plata. Cette ville fut peuplée par les Romains et les Arabes puis, au XIIe siècle, fut reconquise et repeuplée par Alphonse VIII. À partir du XVe siècle, la noblesse de cette région s'installa en ville, lui conférant ainsi sa physionomie actuelle. La vieille ville est jalonnée de palais, de demeures seigneuriales et de constructions religieuses d'un grande intérêt. Le parador de Plasencia, situé dans un ancien couvent, nous offre la possibilité de déguster la gastronomie de la province de Cáceres dans un cadre enviable.

Lire la suite

Les vestiges des murailles, des grosses tours et des portes d'accès à la ville, comme la puerta del Sol ou la poterne de Santa María. évoquent l'ancien tracé médiéval de la vieille ville. La plaza Mayor est située au cœur de la vieille ville de Plasencia. C'est sur cette place que se réunissent généralement les habitants de Plasencia, surtout à l'occasion de la célébration de la fête du Martes Mayor, classée d'intérêt touristique. La mairie se dresse sur cette place.Plasencia se distingue par ses deux cathédrales : la Vieja et la Nueva. La Catedral Vieja est de style roman, en dépit du fait qu'elle fut construite à partir du XIIIe siècle. Presque tous les styles artistiques provenant d'Europe arrivèrent tardivement en Estrémadure à cause de sa situation frontalière entre les royaumes chrétiens et musulmans. Aussi, le style roman qui s'implanta dans le nord de l'Espagne aux Xe et XIe siècles n'arrivera en Estrémadure qu'au XIIIe siècle. Le portail de la Vieja, la chapelle de San Pablo et la Virgen del Perdón sont de transition, entre les styles roman et gothique. La Catedral Nueva possède de nombreux éléments gothiques et Renaissance, dont le chœur, les voûtes et les portails plateresques. Le Musée de la cathédrale expose les « Noces de Cana », une peinture gothique sur bois datant du XVIe siècle. Cette cathédrale possède en outre des retables des maîtres du baroque espagnol : Gregorio Fernández et les frères Churriguera.Les ordres militaires de Saint-Jacques et d'Alcántara, qui disposaient alors d'un grand pouvoir politique, ont marqué de leur empreinte de nombreuses églises de la ville. Celles de San Nicolás, San Martín, San Salvador et San Pedro figurent parmi les églises les plus importantes. Ces églises romanes et gothiques ont été bâties à partir du XIIIe siècle, parfois sur d'anciennes constructions musulmanes.Plasencia offre de beaux exemples d'architecture de palais, comme le palais des Monroy, ou de las dos Torres, de style roman. Ce dernier a accueilli des personnages aussi illustres que Ferdinand le Catholique et Pedro de Alcántara. Au palais épiscopal, en face de la porte romane de la cathédrale, nous pouvons apprécier les principales caractéristiques de l'architecture Renaissance espagnole. Le palais de Carvajal-Girón et celui de los Marqueses de Mirabel sont de style plateresque d'Estrémadure.Les centres d'intérêt de Plasencia, outre ses rues médiévales, sont, entre autres, le Musée ethnographique et textile « Pérez Enciso », la collection de chasse du palais de Mirabel et le sanctuaire de la Virgen del Huerto.L'ancien couvent de Santo Domingo (XVe-XVIIe siècles), au cœur de la vieille ville médiévale, abrite le parador de la ville. Situé à l'intérieur des remparts de Plasencia, le parador est l'endroit idéal pour se reposer pendant le séjour et déguster l'excellente gastronomie d'Estrémadure. Au menu, le chef cuisinier du parador vous propose : la soupe de pommes de terre, le « pucherete de perdiz » (perdrix en sauve), le faux-filet d'agneau au miel de la Dehesa, la compote de figues de la Vera et les « migas » (miettes de pain frites, au chorizo et au lard). Plasencia est une région où l'on peut déguster, en outre, des spécialités à base de cèpes, des plats en escabèche, des truites et du chevreau, rôti ou en ragoût. Sans oublier le jambon ibérique « de la Dehesa de Extremadura » (des pâturages d'Estrémadure), les fromages de La Serena, les cerises « del Valle del Jerte » (de la vallée du Jerte), autant de produits garantis par une appellation d'origine.Plasencia, au nord de Cáceres, est le point de départ idéal pour visiter la sierra de Gata, les Hurdes, les vallées d'Ambroz et du Jerte, la région de la Vera, les Villuercas, les Ibores et les monts de la Siberia. Sur le parcours, nous découvrirons l'architecture traditionnelle de la sierra, les fermes en ardoise entourées de chutes d'eau et de rivières, des quartiers juifs comme celui d'Hervás, les champs de cerisiers, des sites historiques et des stations thermales comme celle de Valdefernando, à Valdecaballeros.Cáceres, une ville inscrite au Patrimoine mondial ; Trujillo ; la sierra de San Pedro ; la sierra de Guadalupe avec son monastère inscrit aussi au Patrimoine mondial par l'UNESCO et le parc national de Monfragüe sont autant de visites incontournables.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile