Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Logroño

Emplacement

Communauté autonome:
La Rioja

Province / Île:
La Rioja

Rioja, La

  • x

    Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, premier itinéraire culturel européen et patrimoine mondial. Lire la suite


Logroño est une ville riche en histoire et en traditions qui se perpétuent depuis le Moyen Âge. Elle est une des étapes principales du Chemin de Saint Jacques de Compostelle, riche d'un patrimoine historique étroitement lié au pèlerinage.

Lire la suite

L'histoire du Chemin de Saint Jacques de Compostelle est étroitement liée à celle de Logroño. On peut même dire que la ville n'a commencé à prendre une certaine importance qu'au moment où le chemin de Saint Jacques de Compostelle a commencé à prendre lui-même de l'importance, à partir du XIe siècle.Le Codex Calixtinus (XIIe s.), le premier guide du Chemin de Saint Jacques de Compostelle, mentionne déjà Logroño dans ses pages. C'est ainsi que grâce au passage de commerçants, d'artistes et de pèlerins dans ses rues pavées, Logroño, une ville à la croisée des chemins, a acquis un grand prestige culturel. Elle est traversée par l'Èbre, que surmontent deux ponts permettant de la relier à la Navarre et à Àlava. Le plus ancien des deux est le puente de Piedra, qui conduit les pèlerins en ville. À l'origine (XIe siècle), quatre arcs et trois tours le renforçaient. L'autre pont, en fer, fut construit au XIXe siècle. Des anciennes fortifications qui entouraient la ville, ne sont conservées que la muraille du Revellín et la porte de Charles Ier. Pendant les fêtes patronales, ont lieu diverses célébrations commémorant le siège de la ville par les troupes françaises.Autour de la Rúa Vieja, une rue traditionnellement empruntée par les pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle, on observe les plus intéressantes représentations de l'architecture liée au pèlerinage, comme l'albergue de Peregrinos (auberge des pèlerins) ou la célèbre fuente de los Peregrinos (fontaine des pèlerins). L'église de Santiago reflète elle-aussi l'importance du Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Cet imposant édifice, érigé au XVIe siècle, possède une seule nef. Sa façade porte une remarquable image de Santiago Matamoros. À l'intérieur, on vénère l'image de la Virgen de la Esperanza, patronne de Logroño.La vieille ville possède des constructions présentant un grand intérêt, comme la cathédrale de Santa María la Redonda (XVe - XVIIIe s.), dont les imposantes tours baroques se dressent sur la plaza del Mercado. La cathédrale actuelle est établie sur une ancienne église romane de forme arrondie. Elle renferme de nombreuses sculptures, dont en particulier celles de Gregorio Fernández ainsi qu'une représentation du chemin de la Croix, œuvre de l'artiste phare de la Renaissance, Michel-Ange. Les églises sont très nombreuses à Logroño ; nous retiendrons parmi celles-ci l'église de Santa María de Palacio, la plus ancienne, dont la flèche gothique domine la ville. L'intérieur de l'église abrite un superbe cloître, un retable flamand et plusieurs pièces romanes. Tout près de là, nous apercevons la tour mudéjar de l'église de San Bartolomé, dédiée au patron de la ville. Construite au XIIe siècle, elle conserve un joli portail sculpté. Elle constitue en fait le seul exemplaire d'art roman de la ville. Logroño renferme également d'intéressants exemples d'architecture civile, comme le palais du Marqués de Legarda, celui des Chapiteles ou encore le musée de La Rioja, installé dans le palais de Espartero, une construction baroque du XVIIIe siècle. On peut aussi respirer l'air de la ville en se promenant au gré des avenues et des places de Logroño. Le paseo del Espolón est l'un des centres de référence de la ville et la plaza del Mercado un lieu de rendez-vous pour ses habitants. La gastronomie et les environsLa plaine fertile de la Rioja est riche en légumes, lesquels entrent dans la composition des meilleurs mets de la célèbre tradition culinaire de la Rioja. Les asperges, les haricots, les poivrons, les artichauts et autres légumes sont à la base de nombreuses recettes, telles que la menestra de verduras, (jardinière de légumes) les patatas a la riojana (plat typique à base de pommes de terre), les côtelettes d'agneau et de cabri au sarment ou encore les poivrons farcis. Parmi les desserts typiques : les poires au vin, les fardelejos de Arnedo (pâte feuilletée à la pâte d'amandes) ou les mazapanes de Soto (massepains élaborés avec du sucre et des amandes pilées). La Rioja est la terre du vin par excellence. Depuis deux décennies, les vins de la Rioja sont protégés par une appellation d'origine contrôlée propre. Leur réputation a depuis longtemps dépassé les frontières espagnoles. Le Chemin de Saint Jacques de Compostelle a marqué de son empreinte toutes les villages et tous les villages de la Rioja qu'il traverse. En quittant Logroño, nous pouvons emprunter le Camino Francés (le Chemin français), passant par Navarrete, qui conserve les vestiges d'un ancien hôpital de pèlerins, et par Nájera, qui accueillit jadis la cour royale. Dans cette ville, se dresse le monastère de Santa María la Real, un ancien refuge pour pèlerins, dont nous admirerons le superbe cloître. Toujours le long de cette route, nous nous écarterons de quelques kilomètres pour atteindre San Millán de la Cogolla, où se trouvent les monastères de Suso et Yuso, un extraordinaire ensemble architectural, classé Patrimoine mondial.Santo Domingo de la Calzada est la dernière grande étape du Chemin dans la province de la Rioja. Nous y admirerons ses remparts, sa chaussée romaine et la cathédrale de San Salvador. Les visiteurs trouvent à se loger auprès de la Casa del Santo et du parador, un ancien hôpital de pèlerins construit au XIIe siècle à côté de la cathédrale. Hors du Chemin de Saint Jacques de Compostelle, nous découvrons d'autres endroits intéressants, comme Calahorra, capitale de la Rioja Baja, qui abrite un parador ; la ville voisine de Alfaro, dont le centre historique abrite la collégiale de San Miguel Arcángel (XVIe - XVIIe siècles) et Haro, une ville seigneuriale devenue aujourd'hui le centre de la production vinicole de la Rioja. Au sud de la région, nous pouvons emprunter la Route des dinosaures, un itinéraire nous permettant d'admirer les diverses traces laissées par ces animaux préhistoriques. La nature est un autre atout de la Rioja. Le parc naturel de Sierra de Cebollera, dans la région de Los Cameros, confinant avec la province de Soria, abrite l'un des plus grands exemplaires de relief glaciaire de la Péninsule.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile