Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Las Palmas de Gran Canaria

Emplacement

Communauté autonome:
Canaries

Province / Île:
Grande Canarie

Gran Canaria

Alors que l'île est jalonnée de falaises au nord et de longues plages au sud, Las Palmas de Gran Canaria est une ville offrant le soleil, la plage et un riche patrimoine historique. Cette ville métisse jouit de températures douces toute l'année. Le mélange entre la culture aborigène des Guanches, le passé colonial et le fait d'être à 90 milles des côtes africaines explique que l'île soit imprégnée des cultures africaine, européenne et américaine.

Lire la suite

La capitale de la province orientale des îles Canaries s'articule autour de deux points clés : Las Palmas de Gran Canaria et Puerto de la Luz. Les palmiers, qui poussent partout dans l'île, ajoutent de l'exotisme à cette ville aux rues pavées. D'autre part, l'importance de Puerto de la Luz depuis le XIXe siècle et ses relations commerciales avec la Grande Bretagne expliquent que la ville conserve de belles constructions de style art nouveau.Le métissage culturelLes quartiers historiques, qui font partie de la vieille ville fondée par le gouverneur des Rois Catholiques, Juan Rejón, en 1478, sont ceux de San Antonio, Vegueta et Triana. Les premiers colonisateurs s'établirent dans ses quartiers, leur conférant un caractère mi-colonial, mi-andalou. La Vegueta conserve l'architecture coloniale des XVe et XVIe, caractérisée par de jolis patios et balcons. La zone la plus chargée d'histoire est la Plaza de Santa Ana. Sur un côté, se dresse un des joyaux de la ville : la cathédrale.La construction de cette dernière s'étira dans le temps, ce qui explique le mélange de styles qui la caractérise, allant du gothique au néoclassique. Nous admirerons son maître-autel et les trésors que possède son musée diocésain d'art sacré.La Casa de Colón permet d'en savoir plus sur la découverte de l'Amérique. Il s'agit de l'ancien palais des gouverneurs de l'île, où logea Christophe Colomb durant son séjour sur l'île de Grande Canarie. Ses dépendances accueillent un musée consacré à des objets ayant appartenu à Colomb : plans, maquettes, fragments de journaux de bord de Colomb,...Il y a un autre rendez-vous obligé pour se familiariser avec la culture insulaire : le musée canarien. Ce musée renferme d'intéressants vestiges appartenant à la culture des Guanches, qui étaient les habitants des îles Canaries à l'époque précolombienne. La collection du musée revêt une grande valeur archéologique et anthropologique. Le Centre atlantique d'art moderne (CAAM), d'autre part, programme les expositions les plus avant-garde. Dans le vieux quartier de Triana, très proche de la mer, nous pouvons visiter le « Gabinete Literario », classé monument historique, et le théâtre Pérez Galdós, décoré de peintures art nouveau. C'est dans ces rues également que se trouve la maison-musée de cet écrivain mentionné ci-avant. En continuant le long du littoral en direction de Puerto de la Luz et la Isleta, nous pénétrons dans la ville moderne. Nous passons tout d'abord par la calle Triana, une rue piétonnière très commerçante. Pratiquement à la limite de la « Ciudad Jardín » - la « Ville-Jardin » : une zone résidentielle composée de bâtiments construits dans les styles les plus divers -, nous arrivons à la zone verte de Las Palmas de Gran Canaria. Dans les jardins Rubio et Dorama, nous pouvons visiter le zoo et le Pueblo Canario. De là, nous descendons la colline et remontons ensuite vers le quartier de Altavista, d'où la vue sur le paysage environnant est imprenable. Nous arrivons ainsi à Puerto de la Luz. Construit au XIX siècle, ce port est aujourd'hui très fréquenté par les touristes. Le port même et la plage de Alcaravaneras sont les deux pôles d'attraction de cette zone. La nuit canarienne y est vécue de façon intense. Ici, la terre forme une pointe qui se rétrécit au fur et à mesure et qui rejoint la Isleta. Le quartier de Santa Catalina est établi sur cet isthme. On y trouve certains des meilleurs restaurants, où on dégustera de délicieux poissons et des fruits exotiques. D'un côté, se trouve le môle et de l'autre, la Playa de las Canteras, une plage de sable doré. Nous arrivons ainsi à la Isleta, un quartier marin et aussi militaire, qui nous réserve encore des surprises. Les noms donnés à certains bâtiments de l'endroit sont directement inspirés de Puerto de la Luz : c'est le cas de l'ermitage « de la Luz » et du château, également appelé « de la Luz ». Le château fut la première forteresse construite dans l'île au temps de la conquista. Aujourd'hui, elle ne joue plus aucun rôle défensif et sert plutôt de cadre à diverses activités culturelles. Enfin, nous arrivons au Mercado del Puerto (le marché du port), qui surgit au milieu des avenues modernes et des quartiers résidentiels. Ce marché couvert est une construction en fer forgé de style art déco. Il nous rappelle que nous nous trouvons dans un ancien port de pêche. L'île de Grande CanarieLas Palmas de Gran Canaria est idéalement placée pour partir à la découverte de l'île entière. La côte s'étend sur plus de 200 kilomètres, entrecoupée de nombreuses falaises plongeant dans la mer et s'ouvrant sur des plages comme, à titre d'exemple, la Playa del Inglés ou Maspalomas. Ce sont des endroits propices à la pratique des sports nautiques et terrestres, comme le golf. Les enfants peuvent profiter également des infrastructures de l'île, qui incluent entre autres : un parc aquatique, une piste de kart, un parc de loisirs, un mini-train ou des balades en chameau. Qui aime la nature pourra visiter les différents écosystèmes de l'île, situés à peu de distance les uns des autres. Sur cette île d'origine volcanique, on peut visiter de nombreux cônes et cratères. Grâce à son climat subtropical, l'île possède une faune et une flore d'une très grande richesse. Mais vers le sud, la végétation luxuriante cède le pas à un désert de dunes, caractéristique d'un climat semi-désertique. Sur notre route, le paysage continuera à nous surprendre, avec des forêts propres de l'ère tertiaire, des rochers, des barrages naturels et des précipices. Quant aux villes et villages traversés à l'intérieur comme le long de la côte, tous nous ramènent à l'époque coloniale. Gáldar, Arucas et Telde figurent parmi les localités les plus intéressantes. À chacune de ces étapes, les restaurants proposent le meilleur de la gastronomie canarienne. Parmi les spécialités régionales, mentionnons les potages aux légumes verts, les marinades de thon, les chorizos ressemblant à la sobrasada (avec beaucoup de paprika), les boudins sucrés (aux raisins secs et aux amandes). Grâce au climat subtropical, on trouve des fruits et des légumes toute l'année (comme des mangues, des avocats, etc.). Parmi les desserts, les massepains sont les plus réputés. Les vins d'appellation d'origine contrôlée Gran Canaria accompagneront à merveille tous vos repas.

Fermer

Toutes les infos relatives à cette destination sur:
http://lpavisit.com




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile