Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Andalousie

Province / Île:
Huelva

Huelva

Huelva se situe à l'embouchure de l'Odiel. Cette ville andalouse, de tradition minière très ancienne, fut le témoin d'événements historiques aussi importants que la découverte de l'Amérique.

Lire la suite

Huelva, la plus occidentale des capitales andalouses, fut, il y a plus de 2500 ans, le centre de la civilisation de Tartessos, mais aussi une ville marchande qui entretenait d'intenses relations commerciales avec d'autres ports de la Méditerranée orientale. Quelques siècles plus tard, elle fut colonisée par les Phéniciens, les Carthaginois, puis les Romains. Ce sont ces derniers qui commencèrent à exploiter les énormes ressources minières de la région, activité qui s'est perpétuée au fil des siècles. Avec la présence romaine, la ville, appelée Onuba Aestuaria, située dans la région de Beturia, devint très importante, au point qu'elle frappait sa propre monnaie.Durant l'époque wisigothe, la ville voisine de Niebla (Elepla) prit de l'importance dans le canton tant du point de vue civil que militaire. Elle devint même un siège épiscopal. L'arrivée des Maures à Huelva, vers 713, ouvrit une nouvelle ère pour la ville qui prit le nom de Welba. Elle devint pendant un temps - sous la dynastie des Bekries - un royaume taifa indépendant.Et ce n'est que dans la seconde moitié du XIIIe siècle que Huelva et ses environs furent reconquis par le roi chrétien Alphonse X le Sage. Au milieu du XVe siècle, toute la région fut intégrée à la seigneurie ducale de Medina-Sidonia qui perdura jusqu'au milieu du XIXe s.Mais il est indubitable que le fait historique ayant le plus marqué ses habitants fut la découverte de l'Amérique, car c'est depuis cette région que Christophe Colomb entreprit, en 1492, son premier voyage vers le Nouveau Monde. Dans le monastère de la Rábida, à quelques kilomètres de Huelva, les frères Juan Pérez et Antonio de Marchena encouragèrent les projets de voyage de Colomb qui y séjourna peu de temps avant son départ. Pour commémorer cette époque, on érigea en 1929 sur la Pointe du Sebo, le monument à la « Fe Descubridora » (à la Foi en la Découverte) devenu aujourd'hui l'un des symboles de la ville. Cette grande sculpture, œuvre de la sculptrice nord-américaine Whitney, est un hommage à la figure de Colomb et au rôle important que joua la province de Huelva dans la découverte de l'Amérique.Architecture sacréeL'un des édifices religieux les plus importants de Huelva est la cathédrale de la Merced (XVIIIe s.). Elle fut construite au départ en tant qu'église du couvent de la Merced, fondé par le duc de Medina Sidonia en 1605. Cette cathédrale à trois nefs fut restaurée au XVIIIe siècle. Sa splendide façade abrite un ensemble de chapelles et de retables de style baroque, ainsi que le panthéon des comtes de Niebla. Quant au couvent, il fut reconverti après la « desamortización » de Mendizábal (loi promulguant la vente des biens du clergé) au XIXe siècle et a été utilisé à des fins civiles. Il est aujourd'hui le siège de l'université.L'église San Pedro se trouve dans la partie la plus ancienne du centre-ville. De style gothique-mudéjar, elle fut construite au XVIe siècle sur les vestiges d'une ancienne mosquée. L'édifice comprend trois nefs, séparées par des arcs et une abside polygonale. L'église de la Concepción, seconde paroisse construite dans la ville, date du XVIe siècle. Elle conserve de cette époque quelques éléments gothiques, comme la voûte de la chapelle principale. Toutefois, son aspect actuel date du XVIIIe siècle, époque à laquelle elle fut restaurée. L'intérieur abrite plusieurs tableaux de Francisco de Zurbarán consacrés à l'Immaculée Conception.La place des Religieuses (plaza de las Monjas) se trouve au cœur de la vieille ville. Tout autour, vous trouverez des rues et des places typiques comme celle du Maire Coto Mora. En montant au mirador d'El Conquero, situé à l'extérieur de la ville, vous pourrez apprécier la vue splendide sur toute la ville et l'estuaire de l'Odiel. Le sanctuaire Nuestra Señora de la Cinta se dresse sur cette colline. Cette construction du XVe siècle fut remaniée plusieurs fois ce qui modifia son allure gothique. Le sanctuaire, surmonté en son centre par un arc en fer à cheval de style mudéjar, possède trois nefs en brique. L'élément le plus remarquable est une fresque murale représentant la patronne de la ville.La longue tradition minière de Huelva se reflète dans le quartier Reina Victoria, dont les maisons de style anglais furent construites au début du XXe siècle par l'une des grandes entreprises minières britanniques qui s'installèrent dans la ville.Parmi les autres œuvres civiles dignes d'intérêt, citons la maison de Colomb (Casa de Colón) et le Quai du minerai (Muelle de mineral). La première fut construite en 1883 et inaugurée en tant qu'hôtel de luxe dans lequel furent organisées les cérémonies de commémoration du IVe Centenaire de la découverte de l'Amérique. Ce complexe comptait quatre édifices de style colonial et anglais, ainsi qu'un vaste jardin et fut pendant un temps, le centre de la vie sociale de Huelva. Quant au « Muelle de mineral », il reflète l'intense activité minière de la région. Cette construction, inaugurée en 1876, se trouve à l'embouchure de l'Odiel et permettait d'embarquer le minerai provenant des mines de Riotinto et acheminé par chemin de fer.Pour mieux connaître le passé de cette ville et de sa province, nous vous conseillons de visiter le musée provincial de Huelva qui expose une collection d'objets datant de l'époque romaine. En outre, certaines salles sont consacrées à l'histoire des mines de Riotinto et au rôle important joué par la province dans la découverte de l'Amérique.Fêtes, gastronomie et environsEn souvenir de ce passé colombien, le calendrier festif de Huelva et de sa province compte plusieurs manifestations et fêtes en hommage à ces terres situées de l'autre côté de l'Atlantique comme les Fêtes colombiennes, le Festival ibéro-américain de La Rábida, le Festival de Cinéma ibéro-américain ou les cérémonies du 12 octobre, jour de la « Hispanidad ».La province de Huelva offre un large éventail d'activités touristiques. Non loin de la capitale, vous trouverez le monastère de la Rábida (XIVe s.) dans lequel Christophe Colomb séjourna peu avant son départ, ainsi que le port de Palos de la Frontera, d'où partit sa première expédition.Pour ceux qui préfèrent prendre un bain de soleil, Huelva abrite quelques-unes des plus belles plages du littoral andalou comme Punta Umbría, Isla Cristina ou l'important centre touristique de Matalascañas. L'offre hôtelière sur la côte est importante et nous pouvons souligner les Paradors d'Ayamonte et de Mazagón.Vous pourrez également visiter le Parc national de Doñana qui est l'un des écosystèmes les plus importants et les plus singuliers d'Espagne. D'ailleurs il a été déclaré Patrimoine mondial.Le produit le plus célèbre de la gastronomie de Huelva est son jambon, qui porte le Label d'origine. Les terres situées à l'intérieur de la province produisent aussi de la charcuterie d'excellente qualité. Sur le littoral, les plats à base de poissons et de fruits de mer sont typiques. Citons notamment le thon à la tomate et garni d'oignon, les palourdes au riz, le corbeau de mer au riz ou les petites seiches au riz et aux fèves. Les villages de la côte produisent des fraises et des agrumes, et vous trouverez des desserts délicieux comme la coca d'Isla Cristina (à base d'œuf, d'amandes et de cheveux d'ange) ou les « hornazos » (tourtes aux œufs durs) et les « petits gâteaux » (pastelillos) de Moguer.Cette province produit les vins A.O.C. de Condado de Huelva.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile