Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Cuenca © Archivo Fundación Turismo de Cuenca

Emplacement

Communauté autonome:
Castille-La Manche

Province / Île:
Cuenca

Cuenca

  • x

    Patrimoine mondial, certification octroyée par l'UNESCO.


C’est entre les gorges du Júcar et du Huécar que se situe cette ville de Castille-La Manche dont la richesse monumentale lui a valu d’être inscrite sur la liste du patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Son centre historique s’étend sur le bord de parois rocheuses, en plein cœur de la sierra de Cuenca. Sa cathédrale, ses maisons suspendues et ses rues pavées séduiront les voyageurs les plus endurcis. Un ancien couvent de dominicains abrite aujourd’hui l’hôtel Parador de Turismo de Cuenca, où le voyageur peut réparer ses forces tout en dégustant les recettes les plus traditionnelles de la région. Nous vous conseillons de vous y rendre pendant la Semaine de la musique religieuse, fête déclarée d'Intérêt touristique international. L'art, l'histoire, les sports d'aventure, le thermalisme et la chasse, ne sont que quelques-unes des activités offertes par cette province de Castille-La Manche.

Lire la suite

Cuenca, dont le centre historique est inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, s’étend depuis le haut du promontoire qui domine les ruines du château arabe, ancienne forteresse de Kunka. Quant à la ville moderne, elle s'étend en contre-bas, dans la plaine fertile du Júcar.

La « ville haute » d'origine médiévale, caractéristique de cette cité, débute en face de la paroisse de Nuestra Señora de la Luz, au pied du pont de San Antón. À partir de là, se succèdent côtes et escaliers parsemés de miradors offrant des vues magnifiques.

La première halte pourra se faire au niveau de l'église San Felipe Neri, construction sobre de toute première importance au moment de la Semaine sainte, car c'est sur son grand escalier qu'est chanté le traditionnel Miserere. Son intérieur est orné de motifs baroques et rococos. De l'autre côté de la place du Carmen, vous pourrez monter à la place de la Tour Mangana, ancienne tour de guet devenue l'un des symboles de la ville et visible de presque partout. Le musée des Sciences se trouve à deux pas.

Tracé d'origine médiévale

Avant d'arriver à la Plaza Mayor, vous traverserez la place de la Merced, sur laquelle se dressent l'église-couvent de La Merced et le séminaire Mayor de San Julián qui constituent de beaux exemples du baroque typique de Cuenca. Les arcs de l'hôtel de ville et la cathédrale gothique Nuestra Señora de Gracia, construite sur une ancienne mosquée, se dressent sur la plaza Mayor. Sa structure comprend des éléments gothiques, Renaissance et baroques, car sa construction dura plusieurs siècles. Sa façade monumentale et inachevée s'harmonise avec les balcons en bois et les grilles en fer forgé des anciennes demeures nobiliaires de la place, dont les rez-de-chaussée sont occupés par des tavernes.

Derrière celle-ci, une rue mène aux maisons suspendues (« Casas colgadas ») datant du XVe siècle et qui sont le symbole de la ville. L'une de ces maisons abrite le musée d'Art abstrait espagnol qui est l'un des plus beaux d'Espagne. Les balcons en bois de ces maisons sont suspendus au-dessus du Huécar. La vue est magnifique depuis l'autre côté de la rivière. Sur cette rive, vous pourrez visiter le Parador de la ville, situé dans l'ancien couvent San Pablo. L'hébergement qu'il offre est aussi exceptionnel que les succulentes recettes de Cuenca proposées son restaurant. Les « zarajos » (tripes d'agneau grillées), le « morteruelo » (sorte de pâté chaud) ou l' « ajoarriero » (plat en sauce à base morue) sont quelques-uns des plats d'origine pastorale, auxquels il faut ajouter les plats de légumes, les grillades, ainsi que les poissons de rivière. Les amandes, le miel et les figues sont utilisés dans de nombreuses spécialités culinaires de la cuisine créative et permettent d'élaborer une galette typique, l' « alajú ». Parmi les boissons, il convient de souligner les vins A.O.C. de La Manche et le Resolí, liqueur à base de café, de sucre et de zestes d'orange.

En revenant vers le centre, les ruelles vous dévoileront de nombreux lieux charmants ornés de fontaines et de petits arcs. Entre la cathédrale et les maisons suspendues, vous pourrez visiter aussi le musée provincial, situé dans la maison de la Cure, le musée diocésain et le palais épiscopal.

Sur le chemin menant au point culminant de la ville, vous découvrirez d'intéressantes constructions religieuses comme les églises San Miguel, San Nicolás et San Pedro, et l'ermitage Nuestra Señora de las Angustias. Nous vous conseillons de vous y rendre à la nuit tombée lorsque toute la ville est illuminée. Vous pourrez aussi emprunter les chemins de ronde qui offrent une vue magnifique sur les gorges et sur la ville, implantée dans un magnifique cadre naturel.

Lieux d’intérêt

Nous vous conseillons de visiter Cuenca au moment de Semaine de la musique religieuse, fête d'Intérêt touristique international qui a lieu pendant la Semaine sainte. Musicologues, interprètes et amateurs se donnent rendez-vous sur des scènes de choix comme l'auditorium de Cuenca, l'église San Miguel ou le musée d'Art abstrait espagnol.

La ville de Cuenca n'est qu'un des nombreux pôles d'intérêt de cette province. À environ 30 kilomètres de la capitale, commence la Serranía de Cuenca, où l’on peut admirer le paysage singulier de la Ville enchantée, composée de curieuses formes que l’érosion de l’eau et du vent ont sculptées sur les énormes pierres calcaires, et qui évoquent des objets, des animaux ou des silhouettes humaines. Cet endroit surprenant, dont l’itinéraire dure environ deux heures, est ouvert toute l’année de dix heures du matin à la tombée de la nuit. Bien qu’il soit facile de trouver la ressemblance, des pancartes indiquent le nom de chacun des rochers ( « Les bateaux », « Le toboggan », « L’éléphant », « La mer de pierre », « Le diplodocus »…).

Plus au nord, se trouve la réserve de chasse El Hosquillo et la station thermale de Solán de Cabras, connue pour ses eaux médicinales. Les villages montagneux vont guideront jusqu'à la source du Cuervo, paysage spectaculaire de cascades. Vous pourrez aussi vous rendre dans le canton de La Alcarria, parsemé de villages charmants décrits dans l'œuvre du prix Nobel de littérature espagnol Camilo José Cela « Voyage dans La Alcarria » (Viaje a La Alcarria).

Depuis Cuenca, en direction du sud-est, la nature et l'architecture traditionnelle vous offriront un paysage unique où les ruisseaux, les cascades et les lagunes vous conduiront à des bourgades comme Selva Pascuala ou Cañeteou Moya. Les couvents Renaissance, les peintures rupestres et les monuments tels que des alcazars, des remparts et des églises gothiques, sont quelques-uns de leurs attraits. Plus au sud, le Parc naturel des gorges du Cabriel vous dévoilera ses défilés et ses blocs rocheux offrant un paysage et un cadre naturel magnifiques.

La partie occidentale de la province vous offrira une Route historique passant notamment par de jolies bourgades comme Tarancón, Uclés et Saelices qui abrite les ruines romaines de Segóbriga. Le sud appelé aussi “La Manche Humide”, vous conduira aux moulins à vent de Mota del Cuervo et aux châteaux spectaculaires de Belmonte et d'Alarcón. Le Parador d'Alarcón se trouve dans cette forteresse du VIIIe siècle, lieu d'hébergement singulier.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile