Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Cathédrale de Ciudad Rodrigo

Emplacement

Communauté autonome:
Castille-León

Province / Île:
Salamanque

Salamanca

Ciudad Rodrigo, déclarée site historique, est une insigne place fortifiée de Salamanque. Ses murs renferment un riche patrimoine d'édifices civils et religieux, avec, en tête, sa cathédrale et son château.

Lire la suite

L'actuel emplacement de Ciudad Rodrigo, un tertre rocheux au bord du fleuve Águeda, était déjà peuplé à l'époque néolithique. Vers le VIème s. av. J.C., les Vétons, tribu d'origine celte, ont fondé la ville de Miróbriga et s'y établirent. Quatre siècles plus tard, les Romains conquirent la ville, qui devint alors Augustóbriga, en honneur de l'empereur Octave Cesar Auguste. Les Trois Colonnes, vestige de cette période, est un monument énigmatique encore intact à l'entrée de la grande ville.Après avoir fait l'objet de disputes entre Arabes et Chrétiens pendant des siècles, cette place d'armes a été repeuplée en 1100 par le comte Rodrigo González Girón, qui lui donna son nom définitif. Le roi de León Fernando II acheva le repeuplement de la zone et entreprit d'ambitieux projets, parmi lesquels la fortification de la ville et la restauration de l'ancien pont romain. Dans le même temps, elle redevint le siège épiscopal sous son règne, et les travaux de la Cathédrale furent entrepris. Les principales édifications de sa vieille ville, déclarée site historique, datent du milieu des XVème et XVIème siècles, époque à laquelle la ville connut une grande période de splendeur.La ville fortifiéeLa physionomie de la grande ville reste définitivement marquée par l'imposante muraille médiévale qui l'entoure. Elle fut érigée au XIIème siècle lors du règne de Fernand II, mais subit ensuite des modifications au XVIIIème siècle. Les murailles ont un périmètre de plus de deux kilomètres et comptent sept portes, celles de Sol et de Santiago étant les plus anciennes.Par la Puerta de la Colada, on accède au promontoire sur lequel s'élève le château de Henri II, construit sur ordre du monarque en 1372. La forteresse se se trouve dominée par la tour de l'hommage, à l'étage carré. Aujourd'hui, elle abrite le Parador de Turismo de la localité. Sur la Plaza Mayor se dressent certains édifices seigneuriaux, comme la Maison du premier marquis de Cerralbo, ou Casa de los Cueto (XVIème s.), et la Mairie. Cette dernière, de style Renaissance, fut érigée au XVIème et possède des ajouts du début XXème. Sa façade principale comporte deux petites tours à blasons et une galerie avec des colonnes au chapiteau plateresque.L'apogée que connut la ville pendant la Renaissance révèle à chaque pas une infinité de petits palais et maisons nobles. Un des plus remarquables est celui du Palais des Castro, au superbe portail plateresque, entre des colonnes salomoniques couronnées de figures de lions. Le Palais des Águila (XVI-XVIIèmes s.), sobre demeure exposant les boucliers de ses anciens propriétaires, mérite lui aussi une attention toute particulière. La visite peut continuer avec, entre autres, le Palais de la Marquise de Cartago, néogothique des XIX-XXèmes siècles, celui de Moctezuma, actuelle Maison de la Culture, la Maison des Vázquez, où se trouve le siège de la Poste, et le Palais du Comte d'Alba de Yeltes. Architecture sacréeLa Cathédrale est l'édifice religieux le plus important de Ciudad Rodrigo. Sa construction a débuté vers l'an 1165 et ne s'achèvera qu'en 1550, révélant un mélange de styles artistiques. De sa façade se détache la porte de las Cadenas, avec une frise où apparaissent plusieurs reliefs sculptés. L'intérieur du temple se divise en trois nefs couvertes de voûtes en croisée d'ogives. Le chœur, dans l'abside de la nef centrale, apparaît couverte d'une voûte étoilée, œuvre de Rodrigo Gil de Hontañón. Autre élément qui requiert notre attention : les stalles du chœur, où apparaissent des scènes profanes taillées par Rodrigo Alemán en 1498. De son côté, le Musée Diocésain expose une collection d'art sacré.Près de la Cathédrale se trouve la chapelle du marquis de Cerralbo, temple ambitieux de style herrera et couronné d'un grand dôme avec tour lanterne. L'église conserve en son intérieur de magnifiques retables réalisés en bois de noyer. Dans la ville urbaine de Miróbriga figurent d'autres églises de belle facture, comme celles de San Agustín (XVIème s.), San Pedro (XIIème s.) ou la chapelle de las Franciscanas Descalzas (XVIIème s.). Aux environs de la ville, en sortant en direction du réservoir de l'Águeda, se trouve le Monastère de la Caridad, du XVIème siècle. Environs, fêtes et gastronomie Ciudad Rodrigo est implantée dans une région pleine d'attraits touristiques. La ville se trouve aux pieds de la Sierra de Gata, à laquelle on accède en suivant le lit du fleuve Águeda jusqu'aux villages comme El Bodón, El Payo ou Fuenteguinaldo. A cet endroit, il est possible de visiter les bourgades pré-romaines de Irueña et Lerilla, toutes deux déclarées sites historiques.Au sud-est de la province, dans la région de la Sierra de Francia, d'autres visites incontournables nous attendent, comme La Alberca, localité déclarée Monument historico-artistique, et Miranda del Castañar, site historique également ; et au milieu de l'environnement naturel, la Peña de Francia et la Vallée de las Batuecas.Le « farinato » (saucisse à base de mie de pain, graisse de porc, piment doux et épices) est la spécialité la plus typique de la gastronomie de Miróbriga, encore meilleur accompagné d'œufs frits. Autres plats à signaler dans la région : la « chanfaina » (à base de riz et de porc), le « hornazo » (genre d'« empanada ») et les mets grillés, en particulier le cochon de lait. En dessert, goûter le « bollo maimón » (gâteau avec sucre, œufs et levure) et le « repelao » (friandise de goût similaire à la pâte d'amande, élaborée dans toute la région). Quant aux fêtes, une des plus attendues de l'année par les habitants de Ciudad Rodrigo est le Carnaval del Toro. Tel que son nom l'indique, cette célébration est fortement liée au milieu taurin. La Plaza Mayor devient, pour quelques jours, la scène de courses de vachettes ou de jeunes taureaux et autres festivités.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile