Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Vista nocturna de la Alcazaba de Almería

Emplacement

Communauté autonome:
Andalousie

Province / Île:
Almeria

Almería

La plus orientale des capitales andalouses possède un littoral de plages quasiment vierges et un intérieur qui se caractérise par des écosystèmes semi-désertiques très particuliers. Cette ville, jadis l'un des ports les plus importants du califat de Cordoue, nous dévoile son alcazaba et sa cathédrale au bord de la Méditerranée. Sa vieille ville est constituée d'étroites ruelles longées de murs blanchis à la chaux. Ville chargée d'histoire et de culture, Almería jouit en outre de jolies plages. Tout autour, se déploient de surprenants parcs naturels, tant en haute montagne que le long des côtes. Quant à la gastronomie, celle-ci vous laissera un souvenir inoubliable.

Lire la suite

Almería fut créée pour des raisons stratégiques par les Arabes. Abd-er-Rahman III fonda l'alcazaba qui donna son nom à la ville : Al-Mariy-yat (la tour de guet). Il s'agit de la plus grande forteresse construite par le peuple musulman en Espagne. Elle abritait, à l'intérieur de sa triple muraille, des palais et des mosquées. À cette époque(Xe siècle), Almería était le principal port de commerce du califat de Cordoue et, dans sa médina, il existait plus de 10 000 filatures.Sur la colline de San Cristóbal, d'où la vue sur la vieille ville et le port est magnifique, se dressent les fortifications de Hayrán. Leur construction remonte à l'époque des royaumes de « taifas » (factions arabes rivales entre elles). Près d'elles, se trouve le Centre de sauvetage de la faune saharienne.Comme dans la plupart des villes à caractère défensif, le reste des maisons s'étend sous l'alcazaba, rejoignant le bord de mer. Il existe para ailleurs, sur la colline de San Cristóbal, des habitations troglodytiques creusées dans la roche, qui constituent le quartier de La Chanca. L'architecture sacrée La cathédrale d'Almería vaut à elle seule une visite. Son imposante structure se dresse en plein centre de la vieille ville. Avec ses tours, ses créneaux et ses murs épais, la cathédrale ressemble plus à une forteresse qu'à un lieu de culte. Ce plan si particulier est dû aux attaques répétées des pirates berbères que subissait cette localité côtière. Non loin de la cathédrale, nous trouvons le couvent des Puras et le palais épiscopal.Nous pourrons également admirer les églises les plus importantes d'Almería. Celles-ci jalonnent les rues du centre. Le long de la calle de las Tiendas, une rue commerçante, se dresse l'église de Santiago el Viejo, qui se caractérise par son portail plateresque et sa tour élégante haute de plus de 50 mètres. Édifiée sur une ancienne mosquée arabe, la construction de l'église de San Pedro, de style néoclassique, fut achevée au XIXe siècle. Une autre église de grande importance est celle de San Juan, où l'on observe encore les traces de la mosquée sur laquelle fut bâti l'édifice actuel.C'est dans la vieille ville - délimitée par l'alcazaba, la puerta Purchena, la Rambla de Belén et le port - que se trouvent les grands établissements officiels de la capitale d'Almería : la gouvernement militaire, l'hôpital provincial, la mairie, le théâtre Cervantes, la préfecture et le Palais de Justice. Promenades et visitesNous ne pouvons quitter Almería sans faire un tour du côté des palmiers du Parc de Nicolás Salmerón, le long de la mer. C'est de là que l'on jouit des meilleures vues sur le port de plaisance et le port commercial. Nous pourrons ensuite nous reposer sur l'une des terrasses qui jalonnent les rues Tenor Iribarne et Concepción Arenal et profiter ainsi du magnifique climat qui règne sur la ville à toute période de l'année. Pour mieux connaître cette ville andalouse pleine de caractère, rien de tel que se promener le long du paseo de Almería et de la calle Real, aux façades colorées et aux « terraos » (étage supérieur non habité des immeubles).Non loin d'Almería, nous découvrons de superbes plages et de jolis sites naturels, comme le parc naturel de Cabo de Gata-Níjar, le premier parc terrestre et maritime d'Andalousie. Un peu plus loin, se trouve le parc national de Sierra Nevada.Il ne nous reste plus qu'à déguster les délices de la cuisine d'Almería. Le produit par excellence de la ville d'Almería est le raisin, mais nous pourrons savourer aussi l'« ajo colorao » (ragoût à base de pommes de terre, poivrons rouges, œufs, saucisson, morue, ail et huile), le pageot au raisins, la baudroie à la « barraca » (avec des poireaux et des champignons sautés)... Les fruits de mer de Garrucha et le gâteau aux dattes méritent une mention à part.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile