Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Université d'Alcalá

Emplacement

Communauté autonome:
Madrid

Province / Île:
Madrid

Madrid

  • x

    Patrimoine mondial, certification octroyée par l'UNESCO.


Cette ville située dans la Communauté autonome de Madrid, berceau du célèbre Miguel de Cervantes, auteur de « El Quijote » et siège d'une des universités les plus prestigieuses d'Espagne, a été classée Patrimoine mondial par l'UNESCO. Son riche patrimoine monumental, constitué d'églises, de couvent et de dépendances universitaires, nous fait revivre la vie en Castille durant le Siècle d'or espagnol. Dans la vieille ville, se dresse également l'auberge « Hostería del Estudiante », aménagée aujourd'hui en parador. Celui-ci, avec ses murs vieux de plus de quatre cents ans, est l'endroit idéal pour déguster le meilleur de la gastronomie locale.

Lire la suite

L'ancienne Complutum romaine, ou Al-kala-en-Nahr sous la domination musulmane, ne vivra son époque de splendeur qu'après la création de l'« Universitas Complutensis » par le cardinal Cisneros au XVe siècle. À compter de cette date, la ville devint un foyer culturel fréquenté par les plus grands érudits, où fleurissaient les couvents religieux – puisqu'en effet, l'éducation dépendait alors de l'Église. Une partie de l'enceinte fortifiée d'Alcalá de Henares s'étend à proximité du palais de l'archevêché, autour duquel il est possible de contempler les œuvres de nombreux artistes du musée des sculptures à l'air libre. La construction du palais commença au XIIIe siècle, tout comme la tour d'El Tenorio, mais sa façade principale, œuvre d'Alonso de Covarrubias, date du XVIe. Son patio accueille chaque mois de novembre la représentation traditionnelle du « Don Juan », œuvre majeure du Siècle d'or espagnol. Tout près du palais de l'archevêché se trouvent les couvents San Bernardo et Madre de Dios, ce dernier étant aujourd'hui occupé par le musée archéologique de la région de Madrid. La cathédrale En direction de la cathédrale Santos Niños Justo y Pastor, se dresse l'oratoire San Felipe Neri, seule congrégation religieuse masculine restant encore à Alcalá. L'intérieur de sa modeste église abrite des sculptures de Gregorio Fernández et de Pedro de Mena, grands artistes baroques, tandis que sa bibliothèque recèle plus de 8 000 ouvrages, dont deux incunables. La cathédrale est un édifice gothique auquel est adossée une tour de style Herrera du XVIIe. Son clocher, à l'instar de beaucoup d'autres tours de la localité, a été choisi par les cigognes pour placer leur nid, tandis que sa façade, donnant sur une grande place, sert de décor à la représentation du « Don Juan » le jour de la Toussaint. Les arcades de la Calle Mayor ou rue principale nous conduisent jusqu'à la maison-musée de Cervantès. Il s'agit d'une construction castillane typique, dont le patio assurait la distribution des différentes pièces. Son mobilier et ses ustensiles de l'époque nous plongent dans l'atmosphère quotidienne du XVIIe siècle. Nous pouvons y admirer une intéressante collection de documents en rapport avec l'œuvre de l'écrivain, notamment d'anciennes éditions de « Don Quichotte » et de nombreuses traductions. Les environs de la place Cervantes et de l'ancienne université sont également riches en monuments intéressants. Sur la place, le « Corral de Comedias » était une importante cour de comédies où furent autrefois représentées les œuvres de Lope de Vega et de Calderón de la Barca, qui ont tous deux suivi des études dans la ville. La construction conserve encore quelques éléments d'origine, mais elle ressemble davantage aux édifices publics réalisés sous le règne de Charles III et dont les canons romantiques correspondent à des époques plus récentes. L'hôtel de ville, le centre d'interprétation Los Universos de Cervantes, le collège de Málaga et le couvent Santa Úrsula sont également situés dans cette partie de la ville. L'université L'un des monuments incontournables d'Alcalá de Henares est bien entendu son université, portant le nom de Colegio Mayor San Ildefonso. Fondée par le cardinal Cisneros, elle conserve encore certaines salles de la construction d'origine. Sa façade plateresque date du XVIe siècle, mais son intérieur se distingue par de superbes cloîtres et patios Renaissance et baroques. Le collège San Pedro y San Pablo, ouvrage en briques caractérisé par la sobriété de son style, se trouve à seulement quelques pas. L'ancien Colegio Menor de San Jerónimo abrite quant à lui l'Hostería del Estudiante, aujourd'hui occupée par un hôtel de la chaîne des Paradores de Turismo. L'un de ses éléments les plus représentatifs est le patio trilingue, dont le nom rappelle que les cours y étaient donnés en latin, grec et hébreu. Construit au XVIe siècle dans un style Renaissance et mudéjar, il possède de superbes jardins, un puits et une cour à colonnes. Ses cuisines nous offrent la possibilité de déguster la gastronomie typique de Castille, fièrement représentée par la soupe à l'ail, le cocido madrileño (pot-au-feu aux pois chiches) et les viandes rôties. Pour les plus gourmands : chocolat et picatostes (pain frit). L'ancien collège d'El Rey, où les enfants des domestiques au service des rois pouvaient suivre leurs études, mérite également une visite. Il est actuellement occupé par l'Institut Cervantès, institution qui se consacre à la défense et à la diffusion de la langue castillane. Tout près, l'église Santa María et collège de la Compagnie de Jésus, qui accueille aujourd'hui la faculté de droit, représente l'un des nombreux édifices historiques de la ville toujours fréquentés par les étudiants. En effet, Alcalá de Henares reste une ville universitaire de grande importance. Train de Cervantes

Un train touristique relie Madrid à Alcalá de Henares. Au cours du trajet, des acteurs représentent certains des épisodes les plus célèbres du roman « Don Quichotte de La Manche ». L'entrée à certains des lieux les plus emblématiques de la ville est comprise dans le billet. Le train prend son départ à la gare d'Atocha (Madrid.) et circule habituellement tous les samedis d'avril à juin. Toute la province

La province de Madrid nous propose différents itinéraires qui nous permettent de découvrir ses moindres recoins. Les principaux attraits de la capitale sont le Madrid des Habsbourg et des Bourbon, les musées du Prado, Thyssen et Reina Sofía, les quartiers populaires Lavapiés et Chamberí, ou les grandes boutiques de mode du quartier Salamanca. Dans la région, la ville d'Aranjuez, ou encore le monastère de l'Escurial, tous deux classés au patrimoine mondial, méritent également un détour. Aranjuez, intéressant exemple de ville rationaliste au tracé urbain déterminé par le fleuve et la végétation naturelle, se distingue en outre par ses superbes jardins et palais royaux. Le monastère de l'Escurial, quant à lui, est un ouvrage de Juan de Herrera construit sur ordre de Philippe II dans la sierra de Guadarrama. Il s'agit de l'un des monuments les plus imposants de la région de Madrid. Parmi les nombreux autres attraits de la région, mentionnons aussi le château de Manzanares el Real, ou la Plaza Mayor de Chinchón.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile