Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Aragon

Province / Île:
Teruel

Teruel

Ancienne capitale d'un royaume de taïfas, le village d'Albarracín a su conserver tout son caractère mauresque et médiéval. Sa vieille ville est déclarée bien d'intérêt culturel.

Le plus surprenant quand on arrive à Albarracín, ce sont ses imposants remparts, dont le pourtour dépasse amplement le périmètre du village. La localité telle qu'elle est aujourd'hui est le fruit de trois phases d'expansion distinctes. Le bastion répondant au nom d'Alcázar et la tour de l'Andador datent du Xe siècle. Au XIe siècle, les rois de la taïfa d'Albarracín érigèrent les remparts qui entourent le faubourg de l'Engarrada. Enfin, après la Reconquête, les seigneurs chrétiens et les rois d'Aragon firent bâtir de nouveaux pans de muraille, ainsi que la plupart des forts et des tours encore visibles de nos jours. Soulignons les rues raides qui entourent la Plaza Mayor. Celle-ci abrite l'hôtel de ville et offre un impressionnant mirador sur le Guadalaviar. La cathédrale actuelle El Salvador, adossée à l'ancien palais épiscopal, fut construite au Xe siècle. Le musée diocésain, dans le palais, expose une superbe collection de tapisseries flamandes. De plus, le parc culturel d'Albarracín propose aussi des exemples d'art post-paléolithique datés entre 6 000 et 1 000 ans av. J.-C. Mais l'époque romaine reste celle dont l'héritage est le plus présent, notamment avec l'aqueduc de 18 kilomètres reliant Albarracín à Cella.
   




À ne pas manquer



Carte/Emplacement


X Passer à la version mobile