Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Playa de Agaete. Gran Canaria

Emplacement

Communauté autonome:
Canaries

Province / Île:
Grande Canarie

Gran Canaria

La ville blanche de Agaete est située au nord-ouest de l'île de Grande Canarie, le long du littoral. Les falaises escarpées plongeant dans l'océan Atlantique y sont spectaculaires, tandis que l'intérieur de l'île est une succession de précipices. Les températures printanières des îles Canaries se mêlent ici à l'humidité, ce qui explique l'abondante végétation de l'endroit. Le contraste entre les habitations, l'océan et les montagnes y est saisissant. Cette ville de tradition marine est entourée de superbes plages. La gastronomie est aussi un autre de ses attraits.

Lire la suite

On dit de l'île Grande Canarie que c'est un continent en miniature en raison de la grande diversité de paysages qu'elle présente et en raison aussi de ses nombreux microclimats. La municipalité de Agaete illustre la diversité existant sur seulement quelques kilomètres : les plages s'insèrent parmi les falaises, le port de las Nieves a en toile de fond un paysage constitué de vallées et de précipices, sans oublier tout le patrimoine historique que renferme la ville même. De nombreuses plages se déploient de part et d'autre du port de las Nieves. Certaines d'entre elles s'étendent en face du front de mer, le long duquel sont installées les terrasses des restaurants : une bonne occasion pour déguster du bon poisson frais. Les autres plages se trouvent plus à l'écart, à l'état vierge. On peut d'ailleurs y faire du nudisme. Son port de plaisance est pourvu des installations nécessaires pour la pratique des sports nautiques les plus variés. Du côté des falaises, là où les rochers de Faneque et Tirma plongent à pic dans l'océan, surgit le « Dedo de Dios » (le doigt de Dieu) : une aiguille volcanique impressionnante détachée de la plateforme rocheuse de l'île. L'ermitage de las NievesAu port de las Nieves, il est possible de visiter l'ermitage de las Nieves, construit au XVIIe siècle, Agaete étant alors un important centre d'exportation de canne à sucre. Les maisons de pêcheurs ont commencé à se construire autour de cet ermitage, donnant peu à peu à la ville son tracé actuel. À l'intérieur de l'ermitage, nous remarquerons un triptyque flamand d'une grande valeur historique consacré à Nuestra Señora de las Nieves. Entre ce port et la ville actuelle de Agaete, nous pouvons observer la Casa Fuerte, un édifice que l'on fit construire vers la fin du XVe siècle afin de faciliter la conquête de l'île. Plus tard, il fut habité par le gouverneur de ces terres. En raison de son importance historique, ce bâtiment a été classé bien d'intérêt culturel. Une fois en ville, parmi les maisons blanchies à la chaux, se détache l'église de la Concepción. Reconstruite au XIXe siècle, ses éléments les plus caractéristiques sont l'ouvrage en pierre de taille rouge et les parements blancs. À côté de l'église, se déploie le Huerto de las Flores, un joli jardin botanique planté de plus de cent espèces du monde entier. Les autres constructions phares de la ville sont la mairie et l'actuel Centre culturel de la ville, qui occupent tous deux d'anciennes demeures de la bourgeoisie insulaire du dix-huitième siècle. Le site archéologique connu sous le nom de « nécropole de Maipés » contient de nombreux vestiges de la civilisation préhispanique des Guanches. On peut y contempler plus de six cents tombes classées bien d'intérêt culturel et monument historique.La vallée de AgaeteLa vallée de Agaete conduit au précipice du même nom. Les versants de cette vallée, couverts de végétation, laissent peu à peu apparaître des plantations de fruits tropicaux à mesure que le terrain s'aplanit. Ensuite, surgissent les pinèdes, qui entourent les hameaux construits au bord du précipice, comme celui de Los Berrazales (avec sa source d'eaux médicinales) et Hornillo. Dans les zones plus agrestes, les terres sont cultivées en terrasses au bord même de ravins de plus de 100 mètres de profondeur. Le relief accidenté de l'île de Grande Canarie explique la quantité de paysages différents existant sur un si petit espace. Tout le littoral nord de l'île est jalonné de plages tandis que l'intérieur nous mène à la capitale, Las Palmas de Grande Canarie, en passant par des villages intéressants. À Gáldar, l'ancienne capitale guanche, on observera les peintures rupestres aborigènes de la Cueva Pintada (la grotte peinte). Dans la ville, nous pourrons visiter la mairie et l'église de Santiago de los Caballeros. Nous continuerons ensuite notre route vers Guía, célèbre pour ses fromages et pour la grotte préhistorique du monastère de Valerón. Les forêts de pins accompagnent le voyageur jusqu'au précipice de Tiles, au pied de Moya. Le cratère appelé « Caldera de los Pinos de Gáldar » constitue la zone la plus verte de l'île ; c'est là où se dresse le volcan qui domine tout le secteur septentrional de Grande Canarie. Nous continuerons ensuite notre chemin jusqu'à Teror, où nous apprécierons de beaux exemples de l'architecture traditionnelle canarienne, comme la basilique de Nuestra Señora del Pino, patronne de l'île. Puis à Arucas, nous pourrons contempler la basilique de San Juan et le manoir de Gourié. Du lieu-dit « Montaña de Arucas », la vue sur le littoral est superbe. Las PalmasEn continuant toujours vers le nord, nous atteignons finalement Las Palmas de Grande Canarie. Ses principaux centre d'intérêt se trouvent entre Las Palmas et Puerto de la Luz. Un passé colonial mêlé au patrimoine guanche ajouté au fait que la ville, tout comme le reste des Canaries, est située à peu de distance de l'Afrique, ont façonné une ville métisse. L'offre culturelle est très grande, que ce soit près de la plage ou autour du port. L'offre gastronomique est elle aussi plus que présente. Puerto de las Nieves et Las Palmas de Grande Canarie peuvent se vanter d'avoir le meilleur poisson frais de l'île. Ses ports assurent l'arrivage dans les meilleures conditions de fraîcheur du poisson, à la base de nombreuses recettes savoureuses. Les poissons locaux, comme le mérou, le pageot, la murène ou le scare, sont préparés au four, en sauce ou en grillade. Les papas arrugadas (petites pommes de terre ridées cuites avec la peau) sont toujours délicieuses et le mojo verde de cilantro (sauce aux piments et au coriandre) accompagne les plats à merveille. Le potaje de berros con gofio (potage de cresson et farine de maïs grillé), le pied de porc rôti, les fromages de Guía et les desserts traditionnels sont au menu de nombreux restaurants.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement