Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Données de contact

44001  Teruel  (Aragon)

Emplacement

Communauté autonome:
Aragon

Province / Île:
Teruel

Teruel

  • x

    Patrimoine mondial, certification octroyée par l'UNESCO.


Description

Le sommet du mudéjar.

La coexistence des techniques et de l'approche de l'architecture, issues des cultures juive, musulmane et chrétienne, donnèrent naissance à un nouveau style connu sous le nom de « mudéjar » et qui atteint son apogée dans la ville Teruel.

Le style mudéjar, produit de la cohabitation culturelle des Juifs, des Musulmans et des Chrétiens devient une référence architecturale au XIIe siècle en péninsule Ibérique. Il se sert de la brique comme matériau principal. Le mudéjar ne suppose pas la création de formes ou de structures nouvelles (comme dans le cas du gothique ou du roman). Il se contente de réinterpréter par le prisme des influences musulmanes et des styles occidentaux. On est d'accord pour dire que le style mudéjar est né à Tolède, dans le but d'adapter des motifs architecturaux et ornementaux (plus spécialement grâce à des décorations à base de plâtre et de brique). Le mudéjar s'étend ensuite vers le nord (León, Avila, Ségovie, etc.), et invente ce qu'on a appelé un « style roman en briques ». D'autres localités comme Sahagún, Toro, Cuéllar, Arévalo et Madrigal de las Altas Torres sont des foyers d'art mudéjar. Celui-ci connut son apogée surtout en Aragon et en particulier à Teruel (mais aussi à Saragosse, Utebo, Tauste, Daroca, Calatayud, etc.). Entre le XIIIe et le XVe s., les tours les plus imposantes de l'art mudéjar, furent construites à Teruel. Elles modifièrent la physionomie de la ville et ceci est encore valable de nos jours. Il faut souligner la tour de la cathédrale (1257), la tour de l'église de la Merced (mudéjar tardif du XVIe s.), la tour San Martín (1315), la tour de l'église San Pedro (XIVe s.) et la tour de l'église du Salvador (XIIe-XIIIe s.). Le mudéjar à Teruel est porteur d'innovations en faisant fusionner le gothique naissant et les influences musulmanes qui s'étaient auparavant superposées au roman tardif. La plus belle preuve est fournie par ces tours carrées et ces grandes surfaces décorées d'une marqueterie de céramique vitrifiée et de briques rouges.

Construction:
Autres

Période artistique:
Mudéjar

Période historique:
XIIe siècle

Environnement:
Enfin Teruel propose bien d'autres monuments singuliers comme sa cathédrale, l'aqueduc de los Arcos, la Casa del Deán ou le mausolée des célèbres « Amants de Teruel ».

Carte


Près d’ici


X Passer à la version mobile